EN | FR
Mary Baker – Athlète, Baseball

Mary « Bonnie » Baker est née en 1919, à Regina, en Saskatchewan, au sein d’une famille nombreuse de joueurs passionnés de baseball. Elle a commencé à jouer au baseball comme receveuse arrière dans les ligues mineures à Régina à l’âge de 13 ans. En 1943, elle travaillait comme commis au magasin de l’Armée et de la Marine alors que son mari, Maurice, combattait à l’étranger pendant la Deuxième Guerre mondiale. Elle jouait comme receveuse pour les A&N Bombers les soirs et les week-ends lorsqu’elle a été recrutée pour jouer dans la toute nouvelle All-American Girls Professional Baseball League (AAGPBL).

À cause de la pénurie d’athlètes masculins due à la mobilisation pour la Deuxième Guerre mondiale, l’AAGPBL a opéré dans le Midwest des États-Unis de 1943 à 1954. Plus de 600 femmes, dont 64 Canadiennes, ont aidé à transformer l’image de la femme dans le sport en jouant dans cette ligue qui a fameusement inspiré le film A League of Their Own (Une équipe hors du commun). Mary Baker était non seulement une athlète très douée, mais elle était également une ancienne mannequin possédant énormément de prestance et de charme. Première Canadienne à signer un contrat avec l’AAGPBL, elle est rapidement devenue une des étoiles les plus célèbres et reconnues de cette ligue. Surnommée affectueusement « Pretty Bonnie Baker », elle apparaissait régulièrement dans les photos publicitaires et les articles de journaux et on croit qu’elle aurait inspiré le personnage principal du film A League of Their Own.

Mary Baker a joué 9 des 12 saisons pendant lesquelles l’AAGPBL a opéré. Après avoir signé son premier contrat, elle a joué comme receveuse pour les Blue Sox de South Bend de 1943 à 1949. Sa sœur, Gene George, a aussi joué brièvement pour les Blue Sox de South Bend en 1948. Mary Baker a été échangée en 1950 aux Lassies de Kalamazoo, où elle a obtenu un contrat pour être la première gérante féminine en sport professionnel. Elle a pris un congé d’une année pour donner naissance à sa fille Maureen, avant de revenir au jeu pour une dernière saison en 1952. À cette époque, la ligue connaissait un certain déclin, mais l’héritage de Mary Baker était assuré : elle avait disputé plus de parties que toute autre athlète de l’AAGPBL, prenant part à 930 parties en saison régulière et 18 rencontres éliminatoires. Nommée receveuse étoile par la ligue en 1943 et en 1946, elle était tout aussi dangereuse sur les sentiers, avec 506 buts volés au cours de sa carrière professionnelle.  

Le leadership et les prouesses athlétiques démontrés par Mary Baker en tant que joueuse de baseball, gérante d’équipe et ambassadrice de l’AAGPBL ont sans aucun doute aidé à faire progresser le statut des femmes en sport, tant aux États-Unis qu’au Canada. Malgré ses exploits, elle est restée humble et tournée vers l’avenir après avoir pris sa retraite du baseball professionnel. Elle a continué de servir sa communauté en tant que pionnière et chef de file pour la cause des femmes dans le sport. En 1953, elle a aidé l’équipe de la Légion de Régina à atteindre le Championnat du monde féminin de softball à Toronto. Elle a aussi agi comme gérante du Wheat City Curling Club à Regina pendant 25 années et a été la première commentatrice féminine en sport au Canada avec la station de radio CKRM de Regina de 1964 à 1965. Malheureusement, Mary est décédée en décembre 2003.

Photo: Saskatchewan Sports Hall of Fame Archives

Les Intronisés de 2018