EN | FR

Vicki Keith – Athlète – Natation

Traversant plusieurs des plus intimidants plans d’eau à travers le monde, Vicki Keith a laissé d’impressionnants exploits dans son sillage, établissant 16 records du monde et méritant plus de 41 prix et honneurs en tant que nageuse de marathons. Native de Winnipeg et ayant grandi à Ottawa, à Pointe-Claire, au Québec, et à Kingston, en Ontario, elle n’a pas toujours fait preuve d’aptitude pour le sport et était souvent la dernière choisie dans les cours d’éducation physique. Ne se laissant pas décourager, elle a commencé à s’entraîner pour les marathons de natation en 1984 et rapidement, a commencé à élever les standards d’endurance et d’habileté de cette discipline.

Se donnant constamment de nouveaux objectifs plus ambitieux, Vicky Keith s’est forgée une confiance et une détermination extraordinaires, des qualités qui lui ont permis de surmonter l’inconfort extrême et l’adversité engendrés par le sport qu’elle a choisi, y compris le mauvais temps, les courants imprévisibles et les fluctuations de température accompagnés par de forts vents et des vagues élevées. En 1986, elle a établi un nouveau record du monde de nage continue en piscine avec un temps de 129 heures et 45 minutes. En 1987, elle a réussi la première (et la seule) double traversée du lac Ontario et en 1988, sur une période de seulement deux mois, elle est devenue la première personne à traverser les cinq Grands Lacs. En 1989, elle a poursuivi en établissant six records du monde pour la nage en style papillon en eau libre en traversant La Manche, le détroit de Catalina, le port de Sydney, le détroit de Juan de Fuca, le lac Winnipeg et le lac Ontario. Elle a établi des records pour la plus longue traversée en solitaire, tant pour la distance (94 kilomètres) que pour le temps (63 heures et 40 minutes).

Après sa retraite en 1991, Vicky Keith s’est vouée à aider de jeunes athlètes avec des déficiences physiques à développer de nouvelles habiletés et à retrouver la confiance en soi dans un environnement sportif positif. En 2001, elle a créé le programme de natation Penguins Can Fly au YMCA de Kingston, en Ontario, et sous sa gouverne, les Y Penguins sont devenus la plus importante équipe de paranatation au Canada. Militant pour une meilleure acceptation aux compétitions organisées pour personnes non handicapées, elle a contribué à ce que la natation devienne l’un des sports les plus intégrés au Canada. Plusieurs des jeunes athlètes qu’elle a entraînés ont établi des records canadiens à des niveaux élites de compétition et des records du monde en natation en eau libre. En 2005, elle est sortie de sa retraite pour ramasser des fonds pour une nouvelle piscine à Kingston, nageant 80,2 km dans le lac Ontario et établissant un nouveau record du monde pour la natation longue distance en style papillon. À ce jour, elle a amassé plus d’un million de dollars, en soutien aux opportunités sportives pour les enfants vivant avec des déficiences physiques, ajoutant, à ses initiatives ambitieuses, un héritage exceptionnel de mentorat et de responsabilisation qui redéfinit ce que signifie être un champion en sport au Canada. 

Événements