EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

BRIAN TIMMIS

Intronisé en 1975

Détails membres

Date de naissance: Le 5 décembre 1899
Lieu d'origine: Winnipeg, Manitoba
Date du décès: Le 22 août 1971
Sport: Football americain
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1928, 1929, 1932

La Coupe Grey - Les Tigre de Hamilton
 

1943

La Coupe Grey - Les Flying Wildcats de Hamilton, entraîneur

Hall of Famer BRIAN TIMMIS
Inspire

Biographie

À une époque où les joueurs de football assurent tant l’offensive que la défensive, Brian Timmis est un des joueurs arrières et de ligne les plus dominants du football canadien. Il naît à Winnipeg, fils d’un officier de la Milice. Lorsque son père est transféré à Ottawa en 1910, Brian et sa famille déménagent dans la capitale nationale. Il fait ses études au Elgin High School et joue au football local avant de s’enrôler dans le Corps des transmissions en décembre 1915, ce qu’il réussit en déclarant une date de naissance de deux ans antérieure à la réalité. Brian rentre de la guerre et commence à jouer au football en 1919 avec l’équipe junior d’Ottawa. Une fois libéré de son service militaire, il se joint à la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Il est posté à Regina où, s’il n’est pas en service, il joue au football pour les Roughriders. Il en est ainsi pendant trois ans. En 1923, il fait partie de l’équipe des Roughriders quand celle-ci est écrasée, lors d’un match de la Coupe Grey, par une équipe de l’Université Queen’s qui domine la scène du football canadien au début des années 1920. Mais c’est toutefois à Regina qu’il acquiert la réputation de robuste et impitoyable arrière, toujours prêt à plonger dans la ligne adverse. C’est en 1921, quand un adversaire réussit presque à l’étrangler avec sa propre jugulaire au cours d’un match, que Brian retire son casque pour ne plus jamais l’utiliser du reste de sa carrière. Il revient à Ottawa en 1924 et joue pour les Rough Riders de l’Est. Il déménage à Hamilton en 1925; ainsi naît un des plus importants partenariats du football de l’époque. Brian Timmis et Dave Sprague, un autre membre du Temple de la renommée, forment un duo « d’ailiers centres » qui mène une attaque au sol dévastatrice à Hamilton et propulse les Tigers aux sommets du football canadien. Bien que les Tigers perdent le match de la Coupe Grey en 1927 à Balmy Beach, l’équipe torontoise de Ted Reeve, ils reviennent à la charge pour s’emparer de la Coupe les deux saisons suivantes, en réclamant une troisième en 1932. C’est contre Regina, l’ancienne équipe de Brian, qu’ils sont vainqueurs à chaque fois. Au fil des années, son style de course exténuant lui vaut le sobriquet de « Jack Dempsey of Canadian rugby ». Ted Reeve mentionnera plus tard : « C’était toujours un plaisir que de jouer contre lui, tout autant que de s’en sortir vivant ». Le fait saillant de sa carrière sur le terrain survient lors de sa toute dernière partie. Après avoir joué pour les Tigers pendant onze saisons, Brian se retire après celle de 1935. Toutefois, en 1938, alors qu’ils se préparent pour une partie éliminatoire à Ottawa, la direction des Tigers demande à trois de ses vétérans, dont Brian Timmis, de se joindre à l’équipe. Souffrant d’une infection aux amygdales et d’une névrite à l’épaule, le retraité de 38 ans joue pourtant pendant 58 minutes avec son bras gauche pendant inutile le long de son corps. Il quitte le terrain sous l’ovation de la foule rassemblée au parc Lansdowne à Ottawa. Au terme de sa carrière de joueur, Brian Timmis demeure au cœur de la communauté sportive de Hamilton. Il entraîne l’équipe des Flying Wildcats de Hamilton en prévision de la Coupe Grey de 1943, tout en étant entraîneur pour les Tigers ainsi que les équipes d’écoles secondaires locales. De nos jours, un terrain voisin du stade Ivor Wynne est baptisé en son hommage à Hamilton.