Donate Today EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

BRUCE ROBERTSON

Intronisé en 1977

Détails membres

Date de naissance: Le 27 avril 1953
Lieu d'origine: Vancouver, Colombie-Britannique
Sport: Natation
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1972

Les Jeux Olympiques de Munich, la médaille d’argent au 100m papillon et de bronze au relais quatre nages

Nommé Nageur par excellence au Canada 

1973

Championnats du Monde des sports aquatiques, médaille d’or pour le Canada au 100m papillon et une médaille de bronze au relais quatre nages

Partage le Trophée Norton H. Crow de l’Athlète masculin de l’année avec le skieur nautique George Athans

1974

Jeux du Commonwealth - six médailles, dont deux médailles d’or au relais, deux médailles d’argent et deux de bronze

Nommé Nageur par excellence au Canada 

Est nommé à l’Ordre du Canada

1975

Les Jeux panaméricains de Mexico City avec cinq médailles, trois d’argent au relais et deux médailles de bronze en individuel

Hall of Famer BRUCE ROBERTSON
Inspire

Biographie

Bruce Robertson aura aidé à hausser le Canada sur la scène de la natation internationale au cours des années 1970. Nageur actif depuis l’âge de cinq ans, il se joint au Canadian Dolphin Swim Club en 1969. Il réussit son premier exploit international important à l’adolescence en 1971 quand il se rend à Leeds, en Angleterre, et remporte le 100m papillon aux Championnats nationaux britanniques. Cette distance devient sa spécialité et, dès la fin de 1972, il se classe deuxième au monde. Cependant, le nageur numéro un est un dur à cuire. Aux Jeux Olympiques de Munich en 1972, Bruce nage contre l’Américain Mark Spitz, lui-même en route vers son record de sept médailles d’or. Bruce termine en deuxième place, à laquelle il ajoute une médaille de bronze au relais quatre nages. L’année suivante, c’est toutefois à son tour de se grimper tout en haut du podium. Déjà nommé Nageur par excellence au Canada en 1972, il remporte le 100m papillon lors des Championnats nationaux américains avant de partir pour Belgrade, en Yougoslavie, pour participer aux Championnats du Monde des sports aquatiques. Lors de la toute première édition de ces championnats mondiaux, Bruce s’empare de la seule médaille d’or pour le Canada (au 100m papillon) et continue sa charge pour une médaille de bronze au relais quatre nages, plongeant dans l’eau avec la septième place du Canada pour en ressortir avec la troisième après son 100m. Pour couronner sa saison de compétition, il partage le Trophée Norton H. Crow de l’Athlète masculin de l’année avec le skieur nautique George Athans. Bruce continue d’être un des meilleurs membres de l’équipe internationale de natation du Canada. Aux Jeux du Commonwealth de 1974 à Christchurh, en Nouvelle-Zélande, il est à la tête de tous les athlètes canadiens avec six médailles, dont deux médailles d’or au relais, deux médailles d’argent et deux de bronze. Il est à nouveau nommé Nageur par excellence au Canada et débute l’année par sa nomination à l’Ordre du Canada. L’année suivante, il réussit presque à renouveler son exploit de deux années plus tôt mais termine juste à côté du podium avec la quatrième place au 100m papillon et aux épreuves de relais quatre nages. Il quittera cependant les Jeux panaméricains de Mexico City avec cinq médailles, trois d’argent au relais et deux médailles de bronze en individuel. Il poursuit sa carrière internationale jusqu’en 1976 où il représente le Canada aux Jeux Olympiques de Montréal et est nommé le Nageur canadien par excellence pour une troisième fois. Il retourne à l’université Simon Fraser après les Olympiques et continue à nager lors de compétitions intercollégiales. Depuis ses cinq années parmi les meilleurs nageurs au monde, Bruce demeure impliqué au niveau du sport international. Après avoir nagé avec les maîtres, il met son expertise professionnelle comme comptable agréé et comme conseiller au service de l’administration sportive. Il est présentement membre d’office du Conseil de Jeux du Commonwealth Canada.