EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

JOE, JR. WRIGHT

Intronisé en 1955

Détails membres

Date de naissance: Le 28 mars 1906
Lieu d'origine: Toronto, Ontario
Date du décès: Le 7 juin 1981
Sport: Aviron
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1927

Champion du Canada et des Étas-Unis dans le scull

1928

Aux Jeux Olympiques à Amsterdam - l’argent dans le double scull

Aux Jeux Olympiques à Amsterdam - les huit ont remportés le bronze

1933

La Coupe Grey - les Argonauts 

Hall of Famer JOE, JR. WRIGHT
Inspire

Biographie

En plus d’affronter les meilleurs rameurs au monde, Joe Wright junior a le défi de marcher dans l’extraordinaire sillage de son célèbre père. Joe Wright senior aura été champion rameur, cumulant plus de 130 titres au cours de sa brillante carrière. Le jeune Joe réussit non seulement à se montrer digne du nom de son père, mais forge sa propre légende quand, en 1928, il s’empare du titre le plus prestigieux de sa discipline, un des rares qui ait échappé à son père : le Diamond Sculls de la Regate Royale Henley en Angleterre. En dépit du remarquable bilan de son père, Joe n’est pas poussé dans ce sport. Pendant la majeure partie de l’adolescence de son fil, « Big Joe » est parti entraîner l’équipe d’aviron de l’University of Pennsylvania. Quand à dix-huit ans, Joe commence à ramer avec l’équipe junior du Argonauts Rowing Club de Toronto en 1924, il réalise qu’il a hérité du talent de son père pour la discipline. La même année, au Henley du Canada, il rame dans le junior huit vers la victoire sur les meilleurs équipages tant au Canada qu’aux États-Unis, remportant le Trophée Hanlan. En 1925, Joe rejoint son père à Philadelphie où il aide l’équipage de Penn à s’emparer du titre de la Régate Middle States. Plus tard dans l’année, il se découvre un talent pour l’aviron de couple quand il balaie le Henley américain, gagnant les titres junior, intermédiaire et senior, et établissant un nouveau record dans chaque épreuve. Pour couronner le tout, il défait Walter Hoover, le meilleur rameur en couple d’Amérique, dans la course du quart de mile. En 1926, Joe senior rentre à Toronto et commence à préparer son fils en vue des Diamond Sculls, les championnats amateurs non officiels d’aviron de couple. La course Diamond Sculls de 1927, cependant, s’avère un des plus décevants événements de l’histoire du sport canadien. Joe rame brillamment à travers les éliminatoires préliminaires et prend ensuite la tête sur R. Lee de Oxford dans les finales. Mais la tragédie frappe à quelques verges de la ligne d’arrivée quand l’aviron de Joe s’emmêle dans un câble qui pend d’une bôme. Pendant qu’il tente désespérément de la libérer, R. Lee passe à ses côtés à toute allure et remporte la victoire. Fidèle à lui-même, il ravale sa déception et retourne sur le circuit nord-américain. Plus tard dans l’année, il remporte les championnats de rameur de couple canadien et américain. Sa performance au Henley du Canada est particulièrement remarquable, alors qu’un délai restreint le laisse avec une tâche qui semble impossible. Il doit concourir contre le champion américain Garret Gilmore dans l’épreuve du quart de mile et, moins d’une demi-heure plus tard, affronter le champion de la côte du Pacifique Adams dans la course du 550 verges. Même son père doute que son fils puisse effectuer deux épreuves éreintantes d’affilée contre les meilleurs rameurs du continent. Avant la course, Joe déclare calmement : « Voici ce que je vais faire. Je vais aller gagner le quart de mile sur Gilmore et, quand ce sera terminé, j’irai écraser Adams ». Ce qu’il fait exactement. Sa confiance sans bornes en lui-même et son immense persévérance portent fruits en 1928 quand il revient à la Régate Royale Henley. Il affronte R. Lee à nouveau dans les éliminatoires mais cette fois-ci ne laisse pas la victoire lui échapper. Il est le deuxième Canadien à remporter le titre convoité du Diamond Sculls. Suite à son exceptionnel triomphe, les équipages de l’Argonaut traversent la manche pour participer aux Jeux Olympiques à Amsterdam. Là, Joe et son partenaire Jack Guest s’emparent de l’argent dans le double scull et aident les huit à remporter le bronze. Joe participe au Diamond Sculls à nouveau en 1929 et en 1930, mais ne réussit plus à répéter son exploit. Quand il n’est pas sur les eaux autour de l’Argonaut Rowing Club, on peut le voir sur le terrain de football des Argonauts. Un solide tireur et ailier intérieur, il joue pour les Argonauts de 1924 à 1936, participant à leur victoire de la Coupe Grey de 1933. Quand il abandonne la compétition, il demeure impliqué dans l’aviron et le football en tant qu’administrateur et président des Argonauts durant les années 1960 et de la Division Est de la LCF pendant plusieurs années.