EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

DR. TOM PASHBY

Intronisé en 2000

Détails membres

Date de naissance: Le 23 mars 1915
Lieu d'origine: Toronto, Ontario
Date du décès: Le 24 août 2005
Sport: Multisports
Catégorie: Bâtisseurs

Faits saillants

1979

 La LNH rend obligatoire le port du casque pour les joueurs faisant leur entrée dans le circuit

 l’ACNOR a établi des normes relativement à la protection faciale

 Le Prix du mérite de l’ACNOR

1980

Le hockey amateur oblige à tous ses membres le port de protecteurs faciaux

Le Ontario Hockey Association Distinguished Service Award

Hall of Famer DR. TOM PASHBY
Inspire

Biographie

Les inlassables recherches et le lobbying persistant de Tom Pashby, un médecin de Toronto, ont littéralement changé le visage du hockey. En innovant dans le développement, la mise en marché et la normalisation de casques protecteurs au hockey, le Dr Pashby a contribué à prévenir un grand nombre de blessures à la tête pouvant mettre fin à la carrière des joueurs et même mettre leur vie en danger. La croisade de Tom Pashby débute dans les années 1950 lorsque son fils Bill est victime d’une blessure à la tête durant un match de hockey. Le jeune Pashby s’en tire avec une commotion, mais l’incident permet à son père de réaliser que les lames de patins, l’absence de casques protecteurs et la surface de jeu sont tous des éléments qui constituent des dangers potentiels de blessures au hockey. À l’époque, les casques protecteurs sont faits de matériaux qui n’offrent qu’une bien piètre protection. Le Dr Pashby se procure un casque protecteur en fibres de carbone qu’il fait venir de Suède et défend à son fils de jouer au hockey sans porter ce casque. On croit qu’il s’agit de la première fois qu’un joueur porte un casque dans la Ligue de hockey de Toronto. Le geste de Pashby attire l’attention de l’Association canadienne de hockey amateur (aujourd’hui Hockey Canada) qui indique à Pashby que s’il parvient à établir une norme de fabrication, elle rendrait le port du casque obligatoire dans tout le réseau de hockey mineur. Le Dr Pashby se met au travail afin d’améliorer la conception et la protection du casque et, en 1965, l’ACHA tient sa promesse en imposant le port du casque. Nommé président du conseil du comité de l’Association canadienne de normalisation en 1975, le Dr Pashby ne perd pas de temps et publie les normes de fabrication pour les manufacturiers d’équipe protecteur, ce qui incite l’ACHA à statuer qu’à compter de 1976, tous les joueurs devront porter des casques protecteurs approuvés par l’ACNOR. Mais pour le Dr Pashby, ce n’est qu’un premier pas dans la bonne direction. Ophtalmologiste de profession et consultant en optométrie auprès des Maple Leafs de Toronto, le Dr Pashby est familier avec les blessures aux yeux qui sont déjà trop fréquentes dans la pratique d’un sport de contact comme le hockey. De concert avec la Société canadienne d’ophtalmologie, il commence à recueillir des données statistiques relativement aux blessures aux yeux qui surviennent au sport amateur au début des années 1970. Les résultats de ce sondage sont étonnants. Au cours de la saison 1972-1973, pas moins de 287 joueurs sont victimes de blessures aux yeux et dans vingt cas causent la perte de la vue. La saison 1974-1975 fait état de 258 blessures aux yeux dont 43 cas de perte de la vue. La recherche menée par Pashby incite l’ACNOR à établir des normes relativement à la protection faciale en 1979. Cette même année, la LNH rend obligatoire le port du casque pour les joueurs faisant leur entrée dans le circuit. L’année suivante, le hockey amateur oblige à tous ses membres le port de protecteurs faciaux. Par conséquent, le nombre de blessures causant la perte de la vue a depuis diminué à moins de cinq par année. Au cours des années qui suivent, le Dr Pashby a étendu sa croisade à la prévention des blessures à moelle épinière de même que les blessures à long terme subies dans la pratique d’autres sports. Le Fond Dr Tom-Pashby pour la sécurité dans les sports est institué en 1990 dans le but de recueillir de l’argent pour la recherche et l’éducation visant à « prévenir les blessures graves dans la pratique des sports et les loisirs. » Grâce aux efforts continus du Dr Pashby pour rendre la pratique du hockey plus sécuritaire, l’ACHA institue en 1993 un règlement visant à empêcher les mises en échec par derrière et obliger le port du protecteur de cou. En 2001, la Fédération internationale de hockey sur glace et Hockey USA ont emboîté le pas en instituant un règlement visant à empêcher les mises en échec portées à la tête. La croisade du Dr Pashby aura permis de prévenir un nombre incalculable de blessures, préservé de nombreuses carrières et changé la vie de plusieurs. Pour son inestimable contribution à la sécurité dans les sports, le Dr Pashby fut le récipiendaire de nombreux honneurs, dont le Prix du mérite de l’ACNOR, le Ontario Hockey Association Distinguished Service Award et le Canadian Sport Safety Award. En 1981, en reconnaissance de l’influence significative qu’il apporte à la vie de nombreux athlètes canadiens, il est décoré de l’Ordre du Canada en 1981.