EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

HAROLD WRIGHT

Intronisé en 1987

Détails membres

Date de naissance: Le 10 décembre 1908
Lieu d'origine: Winnipeg, Manitoba
Date du décès: Le 11 décembre 1997
Sport: Multisports
Catégorie: Bâtisseurs

Faits saillants

1966-1969

Président de l’Association canadienne de hockey sur gazon

1969-1977

Président du Comité olympique canadien

1970-1977

Directeur du Comité d’organisation pour les Jeux olympiques de Montréal 

1970-1997

Gouverneur de la fondation du Trust olympique

1972-1977

Directeur pour l’Association canadienne des Jeux du Commonwealth 

1977

Est nommé Officier de l’Ordre du Canada

La Médaille du jubilé de la reine Élisabeth

1979

 La Médaille d’argent de l’Ordre du mérite

Hall of Famer HAROLD WRIGHT
Inspire

Biographie

De nombreux athlètes de talents ont abandonné leur sport au profit d’une carrière dans un autre domaine, mais ce sont souvent eux qui, grâce à leur expérience, leurs connaissances et leur longue passion pour l’athlétisme, peuvent faire la plus grande différence dans le domaine des sports. Harold Wright est de ces hommes. En tant que président du Comité olympique canadien, il utilise sa considérable expérience du monde des affaires pour parfaire les sports au Canada. Un des meilleurs sprinters du pays dans sa jeunesse, Harold est sélectionné pour participer à des courses hors concours contre Percy Williams quand ce grand champion olympique passe par Edmonton en 1930. Aux Jeux Olympiques de 1932, Harold se rend en demi-finales aux épreuves du 100m et du 200m. Il continue à remporter les accolades sur la piste tout en poursuivant ses études en Géologie et en Ingénierie métallurgique à l’University of Alberta, l’Université de l’État de l’Utah, et l’Université de la Colombie-Britannique. Après avoir obtenu son diplôme, il abandonne la compétition et fonde la Wright Engineers Limited, une firme d’ingénierie qui s’occupe d’important projet d’exploitation minière à travers le monde. Ce n’est que lorsque ses enfants commencent à s’intéresser au sport que Harold revient au jeu. Quand son fils, Lee, fait ses débuts au hockey gazon de compétition, il s’implique sérieusement dans les aspects administratifs de ce sport, siégeant comme président de l’Association canadienne de hockey sur gazon de 1966 à 1969. C’est à ce moment que s’enclenche sa carrière dans l’administration sportive. En 1969, il est élu président du Comité olympique canadien, position qu’il occupe jusqu’en 1977. Pendant ce temps, il joue un rôle prépondérant dans la soumission pour la tenue des Jeux Olympiques de 1976 à Montréal et subséquemment, agira comme directeur du Comité d’organisation pour ces Jeux. Il siège aussi comme directeur pour l’Association canadienne des Jeux du Commonwealth de 1972 à 1977, et aide à organiser les Jeux du Commonwealth de 1978 à Edmonton. Une de ses plus grandes réalisations dans le cadre de son mandat sera la fondation du Trust olympique du Canada, une division du CIO qui fournir des subventions essentielles aux athlètes. Il sera gouverneur de ce trust de 1970 jusqu’à son décès en 1997. Au fil des ans, Harold aura aussi aidé à fonder le Club olympique du Canada pour les anciens athlètes olympiques, servi comme directeur du B.C. Amateur Sports Council ainsi que comme gouverneur du Temple de la renommée des sports au Canada. Il est honoré en 1977 alors qu’il reçoit la Médaille du jubilé de la reine Élisabeth et qu’il est nommé Officier de l’Ordre du Canada, en reconnaissance pour son importante contribution aux sports du Canada. En 1979, le Comité International Olympique lui décerne la Médaille d’argent de l’Ordre du mérite. Ces honneurs sont un éloquent témoignage du dévouement exceptionnel et altruiste de Harold Wright à la cause du sport amateur au Canada.