EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

SCOTT NIEDERMAYER

Intronisé en 2012

Détails membres

Date de naissance: Le 31 aout, 1973
Lieu d'origine: Edmonton , Alberta
Sport: Hockey sur glace
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1995, 2000, 2003

La Coupe Stanley - les Devils du New Jersey

2002

Les Jeux Olympiques - La médaille d'or

2007

La Coupe Stanley - Les Ducks d’Anaheim

Le Trophée Con Smythe

Hall of Famer SCOTT NIEDERMAYER
Inspire

Biographie

Le magazine Macleans a un jour qualifié Scott Niedermayer comme « le défenseur le plus habile avec la rondelle depuis Bobby Orr ». C’est une réputation qu’il a commencé à se forger tôt dans sa carrière, dès son passage chez les Blazers de Kamloops, dans la Ligue de hockey de l’Ouest (WHL). Il a ensuite affermi cette réputation en devenant le seul joueur à remporter tous les titres possibles pour un Nord-américain : la Coupe Stanley, l’or olympique, la Coupe Memorial, le Championnat du monde junior, la Coupe du monde et le Championnat du monde.
 
Ayant grandi à Cranbrook, en Colombie-Britannique, Scott et son frère Rob étaient tous deux des espoirs du hockey. Scott s’est rapidement démarqué par un coup de patin puissant, un maniement calme de la rondelle et une offensive percutante, ce qui amena les Devils du New Jersey à le repêcher au troisième rang du repêchage amateur de la LNH, en 1991.
 
Scott termina sa carrière junior en étant nommé meilleur joueur du tournoi de la Coupe Memorial et en aidant les Blazers de Kamloops à gagner leur tout premier championnat. À ce moment-là, il avait déjà aidé ses coéquipiers canadiens à remporter l’or au Championnat du monde junior en 1991.
 
Gagner deviendrait rapidement une habitude.
 
Sa présence chez les Devils eut des conséquences majeures sur cette équipe autrefois minable, qui entreprit une remontée fulgurante au classement. Au cours des 12 saisons suivantes, il a mené l’équipe à des victoires de la Coupe Stanley en 1995, 2000 et 2003. Au fil de ce parcours, il a s’est également mérité l’or olympique à Salt Lake City, en tant que membre de l’équipe canadienne.
 
Lorsque les Devils ont battu les Ducks d’Anaheim en 2003, cela signifia que pour la première fois depuis 1946, deux frères s’opposaient en finale de la Coupe Stanley. Après avoir défait l’équipe de son frère Rob, Scott finirait par trouver une façon de gagner avec lui.
 
Entretemps, il lui restait d’autres championnats à remporter. En 2004, le Canada a vaincu la Suède en finale du Championnat du monde de hockey sur glace et a défait la Finlande, arrachant ainsi la Coupe du monde de hockey. En ces deux occasions, les frères Niedermayer ont porté les couleurs de leur pays.
 
Scott a également remporté le Trophée Norris en 2004 à titre de meilleur défenseur de la LNH avant de se joindre aux Ducks de son frère, en 2005. Deux ans plus tard, les deux Nierdermayer ont pu boire ensemble à la Coupe à titre de champions de 2007. C’est également l’année où Scott s’est mérité le Trophée Conn Smythe, décerné au meilleur joueur des séries éliminatoires.

Lorsque le Canada eut besoin d’un capitaine pour mener son équipe de hockey aux Jeux olympiques de 2010 à Vancouver, Scott était le candidat évident. Il avait déjà été capitaine des Devils et des Ducks et se trouvait maintenant à la barre d’une équipe formée de neuf capitaines de la LNH. Compte tenu de sa fiche gagnante, les résultats obtenus à Vancouver étaient à prévoir : une autre médaille d’or pour le Canada.