EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

JACQUES VILLENEUVE

Intronisé en 2010

Détails membres

Date de naissance: Le 9 avril , 1971
Lieu d'origine: St-Jean-sur-le-Richelieu, Québec
Sport: Course automobile
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1995

Vainqueur à l’Indy 500
Série Indy Car mondiale (Équipe Green) 17 épreuves, 6 positions de tête, 4 victoires, et 1e au championnat

1997

Formule Un (Rothmans Williams Renault) 17 épreuves, 10 positions de tête, 7 victoires et 1e au championnat

2009

Série NASCAR Nationwide (Braun Racing Toyota) 2 épreuves
Série NASCAR Canada Canadian Tire (Jacombs Racing Ford) 2 épreuves
TRV6 2 épreuves

Hall of Famer JACQUES VILLENEUVE
Inspire

Biographie

Jacques Villeneuve est né le 9 avril, 1971, à Saint-Jean-sur-Richelieu, Québec, Canada.

En dépit du décès tragique de son père Gilles, qui a trouvé la mort en 1982 au volant de sa Ferrari Formule 1, Jacques était fermement décidé à faire carrière en course automobile professionnelle. À l’âge de 15 ans, Jacques s’est inscrit à l’école de pilotes d’automobiles de course de Jim Russell à Québec. Son défunt père avait assisté à cette même école, et sous la direction de son oncle, Jacques Villeneuve Sr., le jeune Canadien a commencé à apprendre le métier.

Dès le début, il était évident que son talent et son potentiel le mèneraient dans les plus hauts rangs de course automobile compétitive. En 1992, Jacques avait déjà fait trois ans de Formule 3 italienne, et il a adopté une démarche intrépide, se joignant à l’équipe TOM pour concourir au championnat japonais de Formule trois. Jacques y a gagné trois épreuves et a fini en deuxième place au classement général du championnat, pour assurer une année de début impressionnante dans la série. En 1993, il a déménagé aux États-Unis pour contester le Championnat Formula Atlantic au sein de l’équipe Forsythe-Green ; dans sa première année dans cette tournée, le jeune talent canadien a décroché troisième place au classement général.

Il avait fait ses preuves et il a été accueilli dans la série Indy Car mondial, et en 1994, il a concouru dans l’équipe Forsythe-Green. Jacques a bouclé une année impressionnante par un résultat de sixième place au classement général, deuxième place dans l’Indianapolis 500, et notamment le titre de Nouveau de l’année. De retour en saison 1995, Jacques l’a emporté au Championnat des pilotes de Série Indy Car mondiale, avec l’Équipe Green, et il a remporté une victoire grisante au 79e Indianapolis 500.

Les Formules 1 l’ont attiré et Jacques a traversé l’océan pour représenter l’équipe britannique Rothmans Williams Renault. Prenant la position de tête à son premier Grand Prix, Jacques a failli l’emporter à son début, si ce n’était pour une fuite de carburant qui lui a coûté la victoire. Néanmoins, il a gagné quatre épreuves cette année-là et il a fini en deuxième place au championnat des pilotes. En 1997, Jacques a récolté le titre de pilote champion des Formules 1, après une année où il avait dominé avec 10 positions de tête et sept victoires.

Jacques a quitté l’équipe Williams en 1999 et s’est joint à la nouvelle équipe British American Racing. Pendant cinq ans, il a travaillé sans relâche pour décrocher des résultats pour la nouvelle équipe, luttant contre des pilotes affamés de victoire et pleins d’expérience. À la fin de la saison 2003, le meilleur résultat de Jacques au championnat avait été septième place (en 2000), et l’ancien Champion du Monde F1 a quitté BAR. Jacques a continué en F1 pendant trois ans de plus, représentant Renault, Sauber et BMW, avant de prendre la décision d’abandonner les Formules 1 et poursuivre d’autres projets.