EN | FR
Membre intronisé

Membre Intronisé

CONN SMYTHE

Intronisé en 1975

Détails membres

Date de naissance: Le 1er février 1895
Lieu d'origine: Toronto, Ontario
Date du décès: Le 18 novembre 1980
Sport: Hockey sur glace
Catégorie: Bâtisseurs

Faits saillants

1927

Baptisera les Maple Leafs

1931

La construction du Maple Leaf Gardens 

1932

Remporte la première de sept coupes Stanley avec les Maple Leafs

1943

A établi Sportsmen's Battery

1961

A aidé dans la construction du Temple de la renommée du hockey

Honoured Member CONN SMYTHE
Inspire

Biographie

Peu d’hommes auront eu une influence aussi grande sur l’histoire du hockey que Conn Smythe. Un fier Canadien, un monarchiste loyal et surtout un inconditionnel des Maple Leafs, il est l’un des propriétaires d’équipes les plus éminents au cours des premières années d’existence de la LNH. Smythe est l’entraîneur de l’équipe de l’Université de Toronto, institution qu’il a lui-même fréquentée, qu’il mène à la conquête de la coupe Allan en 1927. C’est avec une majorité de joueurs de cette formation qu’il traverse l’Atlantique et remporte la médaille d’or pour le Canada aux Jeux Olympiques un an plus tard. C’est après avoir été congédié au terme d’une seule saison comme directeur général des Rangers de New York, en 1926, que Smythe revient chez lui à Toronto et fait l’acquisition des St. Pats de Toronto qu’il baptisera les Maple Leafs. C’est au cours de ces années qu’il s’implique activement dans l’évolution du hockey et de la ligue. Visionnaire, Smythe est convaincu de l’avenir du hockey à Toronto et se charge de recueillir des fonds pour la construction d’un nouvel amphithéâtre pour abriter son équipe. Durant le printemps et l’été de 1931, la construction du Maple Leaf Gardens bat son plein et en un peu plus de six mois, le domicile des Leafs est érigé. Comme il est permis de s’y attendre, il s’agit de l’amphithéâtre de hockey le plus moderne au monde. Toutes les places offrent une vue directe sur la surface de jeu. Les Leafs amassent les victoires et les salles combles se succèdent sans interruption même au cœur de la Crise qui afflige le pays. Pour le hockey, le Maple Leaf Gardens est un tonique sans pareil. La première transaction d’importance de Smythe est d’obtenir King Clancy des Sénateurs d’Ottawa pour la somme de 35 000 $ grâce à un pari gagnant placé sur un cheval du nom de Rare Jewel. Au cours des trois décennies qui suivront, le Maple Leaf Gardens est au centre de l’univers du hockey. C’est dans cette enceinte que Foster Hewitt décrit ses premiers matchs à la radio et où les principaux changements dans le hockey prennent naissance. Le domicle des Leafs est le premier amphithéâtre équipé de baies vitrées de Plexiglass qui remplacent les grillages. C’est aussi le premier amphithéâtre à être doté d’escaliers roulants, d’un tableau indicateur central et à enregistrer les matchs et les entraînements pour mieux se préparer et étudier l’adversaire. Le Gardens est aussi à l’avant-scène de la télévision puisque c’est de là que sont télédiffusés les premiers matchs. On lui doit aussi l’innovation des sièges de couleurs différentes indiquant les catégories de billets. En 1943, Smythe démontre son patriotisme en incitant les joueurs à s’enrôler pour appuyer le Canada dans ses efforts de guerre. Il forme l’artillerie des sportifs et promet à tous ses joueurs qu’ils auront la chance de rejoindre l’équipe après leur service militaire. Lui-même ancien combattant de la Première Guerre mondiale, il exige la loyauté de ses joueurs de la même manière il leur donne la sienne. Au cours de sa carrière, Smythe remporte la coupe Stanley à sept reprises. Sous sa férule, les Leafs sont la première équipe à remporter la coupe trois saisons de suite, de 1947 à 1949, et constituent la première dynastie de la LNH. Au début des années 1960, Smythe coupe tous les liens avec les nouveaux propriétaire en cédant ses actions dans l’équipe et le Maple Leaf Gardens à son fils Stafford, Harold Ballard et John Bassett après que ces derniers permettent la tenue du combat de boxe entre Mohammed Ali et George Chuvalo. Smythe joue un rôle de premier plan dans le financement et la construction du Temple de la renommée du hockey en 1961. Il œuvre aussi inlassablement pour la Société des enfants handicapés de l’Ontario. En 1965, la LNH instaure le trophée Conn-Smythe remis annuellement au joueur qui se distingue par ses performances durant les séries éliminatoires de la coupe Stanley.