EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

TED REEVE

Intronisé en 1959

Détails membres

Date de naissance: Le 6 janvier 1902
Lieu d'origine: Toronto, Ontario
Date du décès: Le 27 août 1983
Sport: Multisports
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1927, 1930

La Coupe Grey - Balmy Beach de Toronto

1929

La Coupe Mann - Les Generals d'Oshawa

1930

La Coupe Mann - les Excelsiors de Brampton

1934, 1935, 1937

La Coupe Yates -  l’Université Queen’s

Hall of Famer TED REEVE
Inspire

Biographie

Pendant plus d’un demi-siècle, nul n’aura été plus intimement impliqué dans le sport torontois que Ted Reeve. En tant que joueur, organisateur, entraîneur et rédacteur sportif, Ted Reeve est une figure emblématique sur la scène sportive de la ville. Il découvre le sport organisé en suivant les matchs de crosse au stade Scarborough Beach du district Est de Toronto où il grandit. Après avoir excellé localement, il devient rapidement un des joueurs de crosse les plus recherchés au Canada. Il mène Oshawa à la Coupe Mann en 1929 et Brampton au même championnat l’année suivante. Il entre chez les professionnels en 1931 et se joint aux Maroons de Montréal dans la Ligue canadienne en enclos de l’Est. Mais c’est pour son association au football à Toronto qu’il est reconnu comme athlète. Il fait ses débuts au football avec le St. Aiden’s en 1921, l’année que l’équipe junior de Toronto remporte le championnat canadien. Il monte ensuite dans les seniors pour jouer avec les Argonauts pendant une saison. En 1924, il joue un rôle clé dans la formation du club Balmy Beach dans son district de l’Est de Toronto. Ted fera partie de l’équipe de football Balmy Beach pendant les sept prochaines années, au cours desquelles l’équipe s’empare du championnat de l’Ontario Rugby Football Union à cinq reprises (1924, 1925, 1926, 1927 et 1930) ainsi que deux Coupes Grey, en 1927 et 1930. Lionel Conacher dit de la carrière athlétique de Ted Reeve qu’il « possède tout ce dont il a besoin pour être un grand athlète, sauf un corps suffisamment solide pour exécuter tout ce que son cerveau désire. » Ceci est peut-être mieux démontré lors du match de la Coupe Grey en 1930 contre Regina. Ted reste sur le banc pendant les trois premiers quarts du jeu, soignant une fracture à la clavicule. Toutefois, alors que les Rough Riders prennent de la vitesse vers la fin de la partie, Ted saute sur le terrain au troisième jeu, charge vers la formation de Regina, et bloque leur botté de dégagement. Balmy Beach récupère le ballon pour remporter le match 11-6. Suite à cette partie, Ted écrit ces lignes : « Quand j’étais jeune et au meilleur de ma forme / j’avais l’habitude de toujours bloquer les bottés / mais maintenant que je suis vieux et tout gris / je ne les bloque qu’une fois par jour. » Sa connaissance de la scène sportive locale et son talent pour la plume ont vite fait d’attirer l’attention du Telegram de Toronto, qui l’embauche comme chroniqueur sportif au début de 1928. Tout en travaillant pour le Telegram, Ted passe les années 1930 à entraîner au football, principalement pour l’Université Queen’s, où ses équipes remportent le championnat intercollégial de la Coupe Yates en 1934, 1935 et 1937. Il revient brièvement entraîner Balmy Beach après la guerre, mais c’est en tant que journaliste de sport qu’il fait sa marque au terme de sa carrière de joueur. Ses chroniques sont peuplées par des personnalités – dont les principales sont Moaner McGruffrey, Alice Snippersnapper, et Nutsy Fagan – qui deviennent des légendes locales. Ted continue d’écrire sa chronique, « Sporting Extras », jusqu’à ce que le Telegram ferme ses portes en 1971, après quoi il se joint à son successeur, le Toronto Sun. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, dans la trentaine avancée, Ted sert comme artilleur dans la Sportsman’s Battery, le 30e régiment de l’artillerie antiaérienne légère, organisée par le propriétaire des Maple Leafs de Toronto Conn Smythe. À son retour de la guerre, J.P. Fitzgerald, éditeur sportif au Telegram, note : « Nul athlète ou sportif de Toronto n’aura connu tant de supporters que Ted Reeve, et assurément, aucun rédacteur sportif ne le pourra jamais. » Une patinoire de hockey dans de district Est de Toronto porte aujourd’hui son nom en son honneur.