EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

HERMAN SMITH-JOHANNSEN

Intronisé en 1982

Détails membres

Date de naissance: Le 15 juin 1875
Lieu d'origine: Horten, Norvége
Date du décès: Le 5 janvier 1987
Sport: Ski de fond
Catégorie: Bâtisseurs

Faits saillants

1929

Conçu la première course dominion de slalom en Shawbridge, Québec

1932

Entraîneur d’équipe olympique canadienne de ski

1935

Compléter la piste Maple Leaf

1950

Participé dans son dernier cours officiel à l’âge de 75

1967

Établissement du marathon ski canadien

1973

Nommé a l’Ordre du Canada

1980

La ligue Jackrabbit est établi comme le programme du ski de fond de jeunesse au Canada

Hall of Famer HERMAN SMITH-JOHANNSEN
Inspire

Biographie

Herman « Jackrabbit » Smith-Johannsen aura littéralement ouvert les pistes du ski de fond. Pendant plus d’un demi-siècle, il sera à l’avant-plan de la discipline du ski en Amérique du Nord, établissant les premiers sentiers de ski dans les Laurentides, lançant des courses de ski, et inspirant les Canadiens à profiter du décor hivernal féerique qui les entoure. Il naît en 1875 dans le village de Horten, en Norvège. Il monte pour la première fois sur des skis à l’âge de deux ans et passe sa jeunesse sur les pentes et les sentiers norvégiens. Il fait des études en ingénierie à l’université de Berlin et en 1899, déménage aux États-Unis pour chercher fortune dans l’industrie de la machinerie lourde. Son poste de vendeur itinérant le mène dans des régions variées des États-Unis, à Cuba, aux Antilles, et finalement an Amérique du Nord, où la construction du Grand Trunk Railway, qui deviendra plus tard le Canadien National, engendre un besoin pour ce type de machinerie dans les régions éloignées de l’Ontario et du Québec. Alors que la plupart des vendeurs évitent ce genre d’affectation, Herman saute sur l’occasion d’explorer la toundra canadienne et de glisser sur ses skis à nouveau dans les bois. C’est au cours de ces voyages qu’il se familiarise avec les Cris. Ils sont si impressionnés par son adresse sur ses skis qu’ils les adoptent bientôt plutôt que leurs traditionnelles raquettes, et surnomme Herman de « Okamucum Wapoos », ou « Chef jackrabbit ». Quand son entreprise fait faillite durant la Dépression, Jackrabbit déménage dans l’environnement sauvage de Piedmont, au Québec, avec son épouse et ses trois enfants. Il y vit de la terre, chassant et pêchant pour nourrir sa famille et finit par gagner sa vie en utilisant ses compétences à ski. Bien qu’il ne se vante jamais d’avoir été le premier skieur au Canada, Jackrabbit contribue à stimuler un intérêt pour le sport partout sur le continent. Il organise des courses, arbitre des compétitions, sert de guide, d’entraîneur, et de consultant pour de nombreuses organisations de ski, dont plusieurs qu’il aura aidé à mettre sur pied. Professeur enthousiaste, il aide à entraîner l’équipe olympique canadienne en 1932. À l’âge de 55 ans, il surprend ses élèves olympiques quand il accompagne l’équipe pas à pas dans son programme d’entraînement vigoureux – et qu’il lui reste encore de l’énergie à dépenser. Cette époque, cependant, est encore loin de l’apogée de son incroyable carrière de skieur, puisqu’il ne participe à sa dernière course officielle qu’à l’âge de 75 ans, et continue à parcourir à ski les forêts enneigées à tous les jours bien au-delà de sa 100e année. Herman Smith-Johannsen est probablement plus célèbre pour son travail d’explorateur, de concepteur et de défricheur de sentiers et de tremplins de ski. On lui crédite l’aménagement des premiers sentiers de ski au Québec et dans le Nord des États-Unis, incluant le parcours Slalom dominion à Shawbridge au Québec en 1929, ainsi que la fameuse piste Maple Leaf, qui s’étend sur quelques 150 kilomètres entre Shawbridge et Labelle au Québec. Cependant, à son grand regret, l’arrivée des câbles de remontée et des télésièges entraîne une hausse de l’intérêt pour le ski de descente au cours des années 1950 et 1960, alors que le débroussaillage alpin et le tourisme de randonnée sont laissés de côté. Jackrabbit aura toujours considéré le ski alpin moderne comme une forme nonchalante et commercialisé de son sport adoré. Il paraît qu’il aurait même réprimandé la médaillée d’or olympique Nancy Greene pour avoir utilisé le télésiège plutôt que de remonter la montagne en skiant comme un « vrai skieur ». Les années 1970 voient toutefois une résurgence du ski de randonnée, avec Herman, à cette époque approchant son 100e anniversaire, encore bien au premier plan de la discipline. Il est un des fondateurs, ainsi que le patron officiel, du Marathon canadien de ski, une compétition annuelle de deux jours qui s’étend sur 160 kilomètres de Lachute à la région de Gatineau au Québec. Vers le milieu des années 1970, 2 500 participants sont déjà inscrits à l’éreintante épreuve. Depuis, le ski de fond s’est bien développé et prospère à travers le pays. L’entrain de Jackrabbit pour la vie et sa passion pour le sport aura inspiré des générations de skieurs. La ligue de ski Jackrabbit, le programme de ski de fond national canadien pour les jeunes, est ainsi baptisé en l’honneur de l’homme qui aura consacré plus de 60 années de sa vie à développer le sport dans notre pays. Il est nommé à l’Ordre du Canada en 1973. Il meurt paisiblement à l’âge incroyable de 111 ans, peu après être rentré dans sa Norvège natale.