EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

GERRY SORENSEN

Intronisé en 1989

Détails membres

Date de naissance: Le 15 octobre
Lieu d'origine: Kimberley, Colombie-Britannique
Sport: Ski alpin
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1981

La Coupe du Monde en descente

1982

La Coupe du Monde en descente

Le Championnat du Monde en descente de ski alpin

Le Trophée Bobbie Rosenfeld

1984

La Coupe du Monde en descente

1988

Reçoit une place d’honneur au Temple de la renommée du ski au Canada

Hall of Famer GERRY SORENSEN
Inspire

Biographie

Native de la ville montagnarde de Kimberley en Colombie-Britannique, Gerry Sorensen monte sur ses skis à l’âge de dix ans. Quand elle se joint à l’équipe nationale de ski en 1979 à 21 ans, nombreux sont ceux qui la considèrent trop âgée pour se développer en une skieuse de classe mondiale. Gerry leur démontre le contraire alors qu’elle devient la première femme canadienne en plus d’une décennie à remporter la Coupe du Monde en descente. Le 8 février 1981, elle part en 30e position sur le Krummholz Hill à Haus, en Autriche, et descend le parcours de 2 590m à toute allure en 1:39,27, détrônant la favorite Irene Epple de l’Allemagne du Nord par ,08 secondes. Sa victoire en surprend plusieurs, incluant Irene Epple, qui a déjà posé pour plusieurs photographies de sa victoire avant même que ne soit enclenché le chronomètre pour Gerry. Personne n’imagine que cette Canadienne de 22 ans pourra l’emporter sur la championne mondiale dans sa toute première saison en compétition de la Coupe du Monde. Plusieurs diront que sa victoire n’est que pure chance, mais la saison suivante à Grindenwald, en Suisse, elle se distingue à nouveau. Sur un des plus difficiles parcours de descente du circuit, Gerry l’emporte avec un temps de 2:00,54. Incroyablement, elle gagne encore le lendemain sur le même parcours glacé, fracassant son propre temps par 40/100e de seconde. De telles victoires d’affilée en moins de 24 heures ne se seront produites que deux fois dans l’histoire de la Coupe du Monde féminine. En février 1982, Gerry Sorensen remporte le Championnat du Monde en descente de ski alpin à Haus, une compétition indépendante du circuit de la Coupe du Monde. Il se sera écoulé presque un quart de siècle avant qu’un autre Canadien remporte cette épreuve, victoire que Gerry considère comme le fait saillant de sa carrière. Vers la fin des années 1970 et au début de 1980, l’attention du monde du ski au Canada est portée principalement sur l’équipe nationale masculine, les « Crazy Canucks » qui domine le monde du ski alpin à cette époque. Le succès de Gerry détourne un peu de cet intérêt vers l’équipe canadienne féminine, rappelant à la nation que les skieuses canadiennes représentent toujours une présence digne de respect. Suite à une saison sans victoire en 1982-1983, elle gravit à nouveau le podium en janvier 1984. Une descente parfaite sur un parcours périlleux à Puy Saint-Vincent, en France, lui vaut sa quatrième victoire de la Coupe du Monde en trois ans. Une fois encore, sa capacité innée à se concentrer entièrement sur la tâche à accomplir et sur l’objectif visé lui apporte un énorme succès. Pour sa réussite exceptionnelle, la Presse Canadienne lui décerne le Trophée Bobbie Rosenfeld de l’Athlète féminine par excellence au Canada en 1982. Elle reçoit aussi une place d’honneur au Temple de la renommée du ski au Canada en 1988.