EN | FR
Membre intronisé

Membre Intronisé

KAREN PERCY

Intronisé en 1994

Détails membres

Date de naissance: Le 10 octobre 1966
Lieu d'origine: Edmonton, Alberta
Sport: Ski alpin
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1987

La Coupe du Monde - La médaille de bronze - 

1988

Les Jeux olympiques - Deux médailles de bronze

1989

La Coupe du Monde - la médaille d'argent

Honoured Member KAREN PERCY
Inspire

Biographie

Karen Percy grandit avec Nancy Greene comme idole, sans se douter qu’elle puisse devenir un jour une des meilleures skieuses en concours multiple au Canada. En 1984, Karen se joint à l’équipe nationale de ski alpin et fait ses débuts à la Coupe du Monde avec une onzième position au classement général en combiné aux Championnats de 1985 à Bormio, en Italie. Alors que la plupart des skieurs se spécialisent dans une ou deux épreuves, Karen Percy a le talent et la motivation nécessaire pour participer aux quatre disciplines de la Coupe du Monde. C’est un exploit difficile, car elle doit s’adapter, d’une compétition à l’autre, à la vitesse et la puissance de l’épreuve de descente à la précision et aux exigences techniques du slalom. Pendant que les spécialistes de la course à ski se reposent entre les compétitions, Karen participe aux épreuves de descente, de slalom et de slalom géant partout à travers l’Europe. Initialement, son entraîneur est convaincu qu’à ce rythme elle va finir par s’épuiser, et lui recommande de choisir une spécialité ; mais Karen en est incapable et continue de gravir les échelons au classement parmi les quinze premières en descente et les vingt premières en slalom et en slalom géant. En décembre 1987, l’entraînement complet de Karen porte fruit quand elle remporte la médaille de bronze ainsi qu’une quatrième position au slalom géant à Leukerbad en Suisse. Le classement combiné est déterminé par les résultats en descente et en slalom de la même rencontre de la Coupe du Monde, et est destiné essentiellement aux skieurs polyvalents et talentueux comme Karen. Aux Olympiques de 1988 à Calgary, Karen Percy participe à toutes les épreuves de ski alpin et se retrouve avec une tension supplémentaire, celle d’être la « favorite locale ». Elle répond à ce défi en gagnant la médaille de bronze dans l’épreuve olympique en descente avec un temps de 1 :26,62. Sa deuxième médaille de bronze, cette fois-ci au super G, fait d’elle la première double médaillée en ski au Canada depuis l’exploit de Nancy Greene aux Jeux de 1968 à Grenoble en France. Karen rate de justesse une troisième médaille de bronze dans l’épreuve combinée quand, à plus de la moitié de la seconde et dernière course de slalom, elle échappe son bâton et doit se contenter d’une quatrième et respectable position. Un dernier fait saillant à sa carrière se produit aux Championnats mondiaux alpins à Vail au Colorado, en février 1989. Deuxième partant à l’épreuve de descente, elle termine avec le meilleur temps de sa vie, remportant la médaille d’argent en 1 :48 et solidifie, du coup, sa place dans l’histoire du ski alpin du Canada. Karen Percy annonce sa retraite en août 1990, mettant fin à une carrière de cinq années où elle se sera classée à sept reprises parmi les dix premières lors de compétitions de la Coupe du Monde, en plus de ses réussites aux Olympiques et aux Championnats du Monde. Pour ses exploits exceptionnels sur les pentes, Karen Percy est nommée à l’Ordre du Canada en 1988 et intronisée au Temple de la renommée du ski canadien en 1992.