EN | FR
Membre intronisé

Join our e-newsletter list for Sport + Spirit!

X

Membre du Panthéon

NICK WESLOCK

Intronisé en 1971

Détails membres

Date de naissance: Le 13 décembre 1917
Lieu d'origine: Winnipeg, Manitoba
Date du décès: Le 27 octobre 2007
Sport: Golf
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1947-1970

Le plus bas pointage amateur à onze reprises lors de l’Omnium canadien

1957-1966

Qautre titres amateurs pour le Canada

1973-1982

Qautre titres seniors pour le Canada

Hall of Famer NICK WESLOCK
Inspire

Biographie

Comme l’aura un jour déclaré la championne de golf canadienne Ada Mackenzie : « Certaines personnes sont vieilles à quarante ans, mais d’autres ne le sont pas encore à quatre-vingt. » Nick Weslock appartient à la deuxième catégorie d’individus. Un des plus grands golfeurs amateurs de tous les temps au Canada, la cinquantaine ne l’empêche pas de remporter des victoires sur les professionnels et, la quatre-vingtaine bien avancée, il balance encore son bâton de golf. D’ailleurs, sa fiche amateur est si exceptionnelle et sa vigueur si formidable que la communauté des golfeurs seniors est ébranlée quand il s’inscrit aux championnats seniors. Avec un jeu de bâtons de golf emprunté, Nick remporte son premier titre au tournoi amateur du Sud de l’Ontario en 1939 à l’âge de 21 ans. Au cours des trois décennies suivantes, il s’empare de huit titres amateurs pour l’Ontario et quatre pour le Canada, et marque le plus bas pointage amateur à onze reprises lors de l’Omnium canadien. Selon lui, son plus grand exploit sera ses sept victoires à l’Omnium de l’Ontario. Il dira à Golf Canada en l’an 2000 : « Pour un amateur, c’est vraiment génial de battre sept fois les meilleurs professionnels. J’en ai tiré une grande satisfaction. » Il représente le Canada encore et encore à la Coupe du Monde, la Coupe Amérique, et sur les équipes du Commonwealth. Aussi incroyable que cela puisse paraître, il est membre de l’équipe de la Coupe Willingdon de l’Ontario à 25 occasions et invité quatre fois à participer au tournoi U.S. Masters. Affichant un fervent intérêt pour la subtile technicité du golf, il déclare un jour « Il ne suffit pas de balancer naturellement votre bâton. Vous devez vous concentrer et tout mettre en place. » Il porte toujours sur lui son « petit carnet noir », dans lequel il note les conseils que lui prodiguent les nombreux grands joueurs qu’il rencontre sur le parcours. Plus tard, il partagera cette mine d’or avec le monde entier en publiant Your Golf Bag Pro: Nick Weslock’s Little Black Book of Key Golf Secrets en 1985. En 1968, il semble que sa carrière soit terminée. Une affection à la vésicule biliaire, qui lui est presque fatale, ainsi qu’une grave opération pour une hernie, jettent une ombre sur son avenir sportif. Toutefois, un programme d’entraînement physique et une diète sévère ont tôt fait de le ramener à la compétition alors qu’il remporte deux titres à l’omnium amateur, deux à l’omnium senior et un à l’Omnium de l’Ontario entre 1969 et 1970. Durant son dernier tournoi, il éblouit les spectateurs par un dernier coup roulé sur 22 pieds qui lui garantit la victoire par un coup d’un coup, suite à laquelle ajoute sa victime, le professionnel Phil Giroux, « Je ne savais pas que Superman était ici aujourd’hui ». Nick Weslock démontre à nouveau ses compétences surhumaines en 1973 quand, quelques mois seulement après avoir subit une opération pour une prothèse à la hanche, il est de retour sur le parcours, frappant 12 sous la normale. Il continue à jouer dans la quatre-vingtaine bien avancée, gagnant onze titres de l’Ontario et quatre titres senior canadiens. Selon lui, c’est son amour pour ce sport qui aura été la clé de son succès : « Je suis convaincu que vous devez avoir une affinité pour le jeu. C’est ce qui fait de nous des champions, et c’est pourquoi nous n’arrêterons jamais de jouer. » Ingénieur par profession, Nick ne quitte jamais les rangs des golfeurs amateurs. Cependant, en dépit de devoir balancer ses carrières professionnelle et sportive, ses réalisations sont abondantes et ses résultats en compétition exceptionnels. Pour sa fiche remarquable sur le parcours, il est intronisé au Royal Canadian Golf Association Hall of Fame en 1972.