EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

GRAYDON 'BLONDIE' ROBINSON

Intronisé en 1971

Détails membres

Date de naissance: Le 3 janvier 1928
Lieu d'origine: Kirkland Lake, Ontario
Date du décès: Le 19 octobre 1999
Sport: Quilles
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1969

Le Champion canadien aux 10-quilles

La Coupe du Monde de l’AMF

1978

Le Champion canadien aux 10-quilles

Hall of Famer GRAYDON 'BLONDIE' ROBINSON
Inspire

Biographie

Graydon Robinson, mieux connu sous le sobriquet « Blondie », est un des plus grands joueurs de bowling à dix-quilles des années 1960 et 1970. Son niveau d’excellence malgré la quarantaine et la cinquantaine est remarquable, mais il est également impressionnant pour ses victoires par ralliement et ses actes de bravoures au dernier carreau. Enfant, il joue sa première partie dans une salle de quatre allées à Port Colborne en Ontario, où il travaille comme planteur de quilles. Il s’installe à Toronto et, à l’âge de 18 ans, est déjà un joueur de bowling à cinq-quilles accompli. En 1946, il termine troisième dans le tournoi de la Canadian Bowling Association en individuel et, avec Ken Drury de Sarnia, arrive deuxième en double à la compétition de 1952. Au cours de la saison 1949-1950, il mène la ligue inter-comté de cinq-quilles avec une moyenne de 245. En 1962, Graydon se tourne vers le bowling de dix-quilles et se joint rapidement à la fraternité des meilleurs joueurs de quilles au Canada. Il joue une partie sanctionnée parfaite de 300, remporte de nombreux championnats municipaux et provinciaux, et avec son camarade du Temple de la renommée des sports canadiens Ray Mitchell, fait partie d’une équipe de cinq hommes qui établit un record canadien de trois parties à cinq hommes avec un pointage total de 3 385. Mais c’est en 1969 qu’il fait son entrée sur la scène nationale et internationale. Ce ne sera toutefois pas facile. Graydon est le huitième et le dernier qualifié au tour de qualifications régional des matchs hors-concours nationaux et remporte son tour régional de six parties par une seule quille. Aux finales canadiennes à Montréal, les huit champions régionaux se rencontrent pour déterminer qui sera le représentant du Canada à la Coupe du Monde de l’AMF à Tokyo. Après le premier tour, Graydon est en quatrième place, le dernier des quatre qualifiés pour le tour suivant. Il remporte son quart de finale par huit quilles après avoir réussi des abats aux deux derniers carreaux, s’empare de la demi-finale sur l’ancien champion Paul Yosimasu de Winnipeg après avoir traîné par 54 points sur trois carreaux, et l’emporte sur Bert Manarin de Vancouver par trois quilles à la finale. À Tokyo, le peloton de 35 concurrents à la Coupe du Monde de l’AMF joue un tour de qualifications de 36 parties, après quoi Graydon se retrouve en deuxième place derrière Ut Lenevat, un Thaïlandais de 27 ans. À la finale de deux parties, le Champion canadien affronte Ut Lenevat. Le joueur de quilles de Bangkok remporte la première partie 215 à 166 et avec trois carreaux à jouer dans la deuxième, il a une avance apparemment insurmontable de 46 points. Mais Graydon Robinson a encore un retour dans sa poche, et effectue quatre abats d’affilée sur les derniers trois carreaux. Il gagne la deuxième partie avec un total de 379 à 373. Il sera le premier Canadien à remporter le Championnat du Monde au dix-quilles et, à 41 ans, le gagnant le plus âgé du championnat. Graydon participe à nouveau à la Coupe du Monde de 1970 en tant que champion en titre. Il termine le tour de qualifications en quinzième place alors que le peloton de 44 hommes est réduit à 20. Toutefois, alors que les vingt qualifiés jouent dix-neuf parties pour déterminer le tour subséquent de huit, il ne réussit pas à monter plus haut que la quinzième place et son règne mondial se termine. Il retourne à son emploi de tôlier à Toronto et refuse quand on lui suggère d’entrer chez les professionnels, blâmant son âge et les difficultés qu’il éprouverait à gagner sa vie. Il continue cependant à jouer aux quilles et en 1978 s’empare une fois encore du championnat canadien aux 10-quilles individuel, remportant un autre voyage pour la Coupe du Monde de l’AMF, cette fois à Bogota en Colombie, à l’âge de 50 ans. Il est le seul ancien champion du peloton et termine le tour de qualifications de 43 joueurs en 21e place, ratant une place sur le deuxième tour de 16 hommes par 79 quilles. Graydon Robinson couronne sa carrière en compétition au cours de la saison 1980 avec une meilleure moyenne en carrière de 212.