EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

ANNE OTTENBRITE

Intronisé en 1994

Détails membres

Date de naissance: Le 12 mai 1966
Lieu d'origine: Whitby, Ontario
Sport: Natation
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1982

Remporte la médaille d’argent au 100m et le bronze au 200m brasse lors des Championnats du Monde des sports aquatiques

La médaille​ d’or au 200m brasse aux Jeux du Commonwealth

Nageuse de l’année, l’Association canadienne de natation amateur

1983

Nommé​ athlète féminine de l’année par la Fédération aquatique du Canada

Les Jeux panaméricains - Remporte la médaille d'or au 100m brasse et aide l’équipe canadienne au 100m relais quatre nages à s’emparer de d’argent

1984

Les Jeux Olympiques de Los Angeles - Médaille d'or au 200m brasse

Les Jeux Olympiques de Los Angeles - Médaille d'argent au 200m brasse

Les Jeux Olympiques de Los Angeles - Médaille de bronze ay 400m relais quatre nages

Hall of Famer ANNE OTTENBRITE
Inspire Accountability

Biographie

Anne Ottenbrite est née pour l’eau. Dans la piscine, elle est agile et gracieuse comme au dauphin. Sur terre cependant, elle se déclare une bombe à retardement. Un mois avant les qualifications de natation pour les Olympiques en juin 1984, elle se luxe la rotule du genou droit dans un bizarre accident impliquant une paire de talons hauts. Bien que cette blessure l’empêche de se faire une place sur l’équipe olympique de 1984, l’Association canadienne de natation amateur lui accorde un place sur l’équipe en se basant sur son superbe bilan. Elle complète le 200m brasse en 2 minutes 30,28 secondes, devenant du coup la première femme canadienne à décrocher l’or olympique en natation. Elle se joint à l’équipe nationale en 1981 et retient l’attention nationale pour la première fois quand elle remporte la médaille d’argent au 100m et le bronze au 200m brasse lors des Championnats du Monde des sports aquatiques de 1982. Plus tard dans l’année, Anne rafle l’or au 200m brasse aux Jeux du Commonwealth. En 1983, lors des Jeux panaméricains, elle est la favorite à l’épreuve du 200m mais est disqualifiée pour avoir utilisé ce que les juges appellent un battement dauphin illégal. Après une journée à pratiquer une version légèrement révisée du battement, elle remporte la palme au 100m brasse et aide l’équipe canadienne au 100m relais quatre nages à s’emparer de la médaille d’argent. À l’aube des Jeux Olympiques de 1984, le Canada aura attendu 72 ans avant d’obtenir une médaille d’or dans la piscine olympique. Anne Ottenbrite réclame son or au 200m brasse à moins de 30 minutes de la victoire d’Alex Baumann au 400m relais quatre nages, changeant à jamais le visage de la natation olympique au Canada. Mais Anne ne s’arrête pas là; elle ajoute à son triomphe une médaille d’argent au 100m brasse et joue un rôle critique dans les efforts de l’équipe de relais quatre nages pour remporter la médaille de bronze au 400m. Après s’être retirée de l’équipe nationale en 1986, Anne tourne ses talents vers l’entraînement. Elle sera entraîneuse pour l’University de Guelph et le Guelph Marlins Swim Club tout au long des années 1990. Pour ses brillants exploits aquatiques, Anne Ottenbrite est honorée par de nombreux organismes sportifs. Elle est nommée nageuse de l’année en 1982 par l’Association canadienne de natation amateur, et Athlète féminine de l’année en 1983 par la Fédération aquatique du Canada. On lui décerne des places d’honneur au Temple de la renommée des sports aquatiques du Canada, au Temple de la renommée des sports aquatiques au niveau international, et nommée à l’Ordre du Canada en 1984.