EN | FR
Ordre du sport

L’ordre du sport constitue le plus grand honneur sportif au Canada. Il s’agit d’un programme de reconnaissance national créé par le Panthéon des sports canadiens, un musée sur le sport dûment agréé nationalement et situé à Calgary, en Alberta. Ce programme soutient la mission de notre organisation de contribuer à bâtir le Canada au moyen du sport et à son mandat d’accroître la notoriété, la visibilité et la stature des champions canadiens en sport, leur donnant l’occasion de redonner à la société en tant que champions Sport + Esprit.

Le Panthéon des sports canadiens a créé l’ordre du sport afin de moderniser la reconnaissance du sport par les Canadiens et d’en refléter la valeur culturelle qui ne cesse d’augmenter et qui est d'amener les grands champions canadiens du sport à contribuer au plus grand bien de la société. 

Cliquez ici pour plus d’information à propos des membres intronisés de 2019

 

Historique

L’ordre du sport, créé en 2019, est une reconnaissance officielle que les valeurs canadiennes communes sont les mêmes que celles du sport – respect, égalité, impartialité et ouverture – et que le sport constitue une assise solide pour favoriser la diversité, l’inclusion et l’accessibilité dans les communautés partout au Canada.

Le Panthéon des sports canadiens a été créé en 1955 comme programme de reconnaissance et archive historique du sport au Canada. Jusqu’en 2019, l’intronisation au Panthéon des sports canadiens n’avait pas de prix associé ni une façon de reconnaître formellement que le sport façonne les communautés. L’ordre du sport a été créé pour reconnaître nos champions, et associé à l’intronisation, comme étant la plus grande reconnaissance sportive au Canada.

Ce qui distingue le programme de reconnaissance du Panthéon des sports canadiens des autres prix sportifs ou temples de la renommée est sa reconnaissance des contributions significatives faite par toute personne pour le sport au Canada, indépendamment du sport ou jeu, avec qui ce sport ou ce jeu est affilié ou avec qui ou comment il est organisé au Canada ou dans le monde. 

Tous les compétiteurs (les athlètes) et ceux qui soutiennent le sport (les bâtisseurs) qui ont aidé à bâtir le Canada au moyen du sport, qu’ils soient Canadiens ou autres, amateurs ou professionnels, sont admissibles à être proposés comme candidats à l'intronisation au Panthéon des sports canadiens et recevoir l’ordre du sport. La description complète de l’admissibilité et des processus de candidature et de sélection se retrouve ici.

L’ordre du sport remis rétroactivement

Chaque membre intronisé au Panthéon des sports canadiens est reconnu comme un pair de l’ordre du sport. En 2020, tous les membres vivants du Panthéon recevront leur certificat de l’ordre du sport et le foulard de l’ordre leur sera remis en personne lors de leur présence à la Soirée gala de mai, au Festival d’intronisation d’octobre ou lors d'une visite au Panthéon des sports canadiens. Il leur sera possible d'acheter l’épinglette de l’ordre du sport, et les certificats seront envoyés aux familles au dossier des membres décédés du Panthéon des sports canadiens.

Symbole de l’ordre du sport

L’ordre du sport utilise comme symbole une feuille d’érable abstraite basée sur celle conçue par Stuart Ash pour le centenaire du Canada en 1967; celle-ci illustrait un pays composé de parties différentes, mais égales. L’adaptation du designer Greg Durrell propose un but plus vaste pour le sport, au-delà des frontières traditionnelles du sport définies par les podiums et les médailles, afin que le sport ait une plus grande influence au niveau communautaire. Ainsi, le design augmente le contour de la feuille d’érable originale pour représenter un objectif plus vaste et plus ouvertpour le sport au Canada.


Le groupe des intronisés de 2019 comprend (G-D) : Waneek Horn-Miller (athlète, water-polo), Colette Bourgonje (athlète, ski paranordique et para-athlétisme), Jayna Hefford (athlète, hockey sur glace), Doug Mitchell (bâtisseur, multisport), Guylaine Bernier (bâtisseuse, aviron), Vicki Keith (athlète, natation), Alexandre Bilodeau (athlète, ski acrobatique), et Martin Brodeur (athlète, hockey sur glace)