EN | FR
Inspire les Canadiens – dans le sport et dans la vie
Retour en haut de page

adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7

Membre Intronisé

RENE LECAVALIER

Intronisé en 1994

Détails membres

Date de naissance: Le 5 juillet 1918
Lieu d'origine: Montréal, Québec
Date du décès: Le 6 septembre 1999
Sport: Annonceurs sportifs
Catégorie: Bâtisseurs

Faits saillants

1970

Officier de l’Ordre du Canada

1973

l’Ordre de la Fidélité française

Honoured Member RENE LECAVALIER
Inspire

Biographie

René Lecavalier est aux Canadiens de Montréal ce que Foster Hewitt est aux Maple Leafs de Toronto et aux amateurs de hockey du Canada anglais. La voix des Canadiens est un visiteur régulier dans les foyers de millions de Québécois pour qui l’histoire du célèbre Club de hockey Canadien passe par René Lecavalier. Insinuer que Lecavalier est une version francophone de Foster Hewitt serait de diminuer toute l’importance et grandement sous-estimer l’influence que ce pionnier de la diffusion des sports apporte aux Canadiens d’un océan à l’autre du pays. Lecavalier se joint à la Société Radio-Canada, le volet francophone de la CBC, en 1937 en tant que correspondant de guerre en Afrique du Nord. De 1941 à 1952, il est l’hôte de nombreuses émissions culturelles à Radio-Canada. Puis, en 1952, il accepte le poste de descripteur des matchs des Canadiens de Montréal à la fois sur les ondes de la radio et de la télévision de Radio-Canada. Il demeure le commentateur attitré des matchs du Tricolore jusqu’à sa retraite en 1986. Au cours de cette carrière de 34 ans au microphone des matchs des Canadiens, il apportera une énorme contribution tant au niveau linguistique qu’à celui de la diffusion. Lecavalier ne se limite pas au hockey. Il amorce sa carrière de commentateur aux Olympiques lors des Jeux de Rome en 1960 et sera de l’équipe de diffusion de Radio-Canada en 1964, 1968, 1976 et 1984 en plus d’être l’un des principaux commentateurs lors de nombreux Jeux du Commonwealth et Jeux Panaméricains. De son propre aveu, l’occasion d’agir comme commentateur lors des Jeux de Montréal en 1976 constitue l’un des faits saillants de la carrière de Lecavalier qui décrit avec passion la célèbre Série du Siècle entre le Canada et l’Union soviétique. Si les amateurs de hockey anglophones à travers le pays se souviendront à tout jamais de la description de Paul Henderson qui donnait la victoire de la Série au Canada, les francophones garderont le souvenir des mots prononcés par Lecavalier : « Cournoyer qui s’avance. Oh, Henderson a perdu la passe ! Il fait une chute. Et derrière le but. ET LE BUT DE HENDERSON ! Avec 34 secondes encore ! » L’héritage de Lecavalier pour les Canadiens-français est riche. Homme de lettre et grand protecteur du patrimoine linguistique, il donne à la description du hockey en français ses lettres de noblesse et un vocabulaire qui lui est propre. C’est à lui que l’on doit un grand nombre d’expressions dont le désormais célèbre « il lance… et compte! » Lecavalier reçoit de nombreux honneurs pour ses contributions. En 1970, il est fait Officier de l’Ordre du Canada et trois ans plus tard il se voit décerner l’Ordre de la Fidélité française. En 1984, le Temple de la renommée du hockey lui rend hommage en lui octroyant le prix Foster-Hewitt Memorial.


adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7