EN | FR
Inspire les Canadiens – dans le sport et dans la vie
Retour en haut de page

adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7

Membre Intronisé

BILL GOLDSWORTHY

Intronisé en 2005

Détails membres

Date de naissance: Le 24 août 1944
Lieu d'origine: Waterloo, Ontario
Date du décès: Le 29 mai 1996
Sport: Hockey sur glace
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1972

L’équipe du Canada

Honoured Member BILL GOLDSWORTHY
Inspire

Biographie

Ce qui s’annonçait comme une série que le Canada devait remporter haut la main s’est soldé par le but le plus dramatique de l’histoire du hockey. La frustration exprimée par le Canada qui ne peut avoir recours à ses joueurs professionnels aux Championnats du monde et aux Jeux Olympiques est à la base même de l’organisation de la Série du Siècle en 1972. À cette occasion, le Canada peut, à l’instar des Soviétiques, faire appel à ses meilleurs éléments. La suprématie du hockey est à l’enjeu et le risque est grand. Les quatre premiers matchs de la Série sont disputés au Canada à Montréal, Toronto, Winnipeg et Vancouver pour ensuite se terminer à Moscou pour les quatre dernières rencontres. Sur la glace c’était une lutte entre les Canadiens et les Soviétiques, mais dans le cœur des amateurs de hockey des deux continents c’était un affrontement entre le communisme et la démocratie, les joueurs de la LNH face aux amateurs de l’URSS, l’Est contre l’Ouest et d’un côté comme de l’autre on faisait face à l’inconnu. Les prévisions semblent au rendez-vous quand après seulement quelques minutes dans le premier match le Canada marque, puis, une minute plus tard, inscrit un deuxième but. L’avance de deux buts ne surprend personne, mais les Soviétiques retrouvent leurs jambes, leur confiance et leurs habiletés pour finalement jeter la consternation à travers le pays avec un gain de 7 à 3. L’humiliation n’est pas une surprise, c’est plutôt l’identité des victimes qui en est une. Mais le Canada ne laisse pas abattre et remporte le deuxième match à Toronto pour égaler les chances dans la Série, mais déjà on savait de part et d’autre que cette Série serait âprement disputée. Les deux équipes se livrent un match nul à Winnipeg avant que les Soviétiques ne servent une leçon aux Canadiens qui sont la cible des huées à Vancouver. En quittant la patinoire, Phil Esposito, en entrevue avec Johnny Esaw, livre son désormais célèbre discours aux amateurs de hockey du Canada qu’il fustige publiquement pour leur comportement et leur manque d’appui. Le cinquième match à Moscou n’est guère plus encourageant pour le Canada qui s’incline à nouveau. Une autre défaite et les Soviétiques remportent la Série, eux qui mènent avec trois victoires, un revers et un verdict nul. Acculé au pied du mur, le Canada doit remporter les trois derniers affrontements pour avoir les honneurs de la Série. C’est à compter de ce moment que Paul Henderson prend les choses en main et que l’équipe se rallie. En deuxième période du sixième match, Henderson enfile le but gagnant puis lors du match suivant, il inscrit le but le but le plus spectaculaire de la Série quand il s’infiltre entre deux défenseurs soviétiques pour tromper la vigilance de Tretiak alors qu’il tombe sur la glace. Cette victoire met la table pour le match ultime le 28 septembre 1972. Les Soviétiques prennent l’avance tôt dans le match, mais le Canada égale la marque. Un match nul donnerait les honneurs de la Série aux Soviétiques qui entendent bien crier victoire en raison du différentiel de buts à leur avantage. Avec moins d’une minute à faire dans le match, dans un geste qui défie toute logique, Henderson rappelle Pete Mahovlich au banc et saute sur la glace pour se diriger droit vers le filet de Tretiak. Phil Esposito et Yvan Cournoyer pressent le jeu en territoire soviétique et soudain la rondelle apparaît sur le bâton de Henderson qui lance sur Tretiak avant de saisir le retour et déjouer le cerbère pour donner une avance de 6 à 5 au Canada avec 34 secondes à écouler dans le match. Le but de Henderson donne au Canada une fiche de quatre victoires, trois revers et une nulle dans cette confrontation de huit rencontres qui marquera à jamais le hockey. Les Canadiens ont appris à mieux contrôler la rondelle, à améliorer leur coup de patin et la précision de leurs passes alors que pour les Soviétiques la leçon en fut une au niveau de l’intensité, le cœur et l’aspect physique du jeu. Le monde entier voit le hockey comme jamais il n’a été joué. Cette Série donne naissance à la Coupe Canada et signifié le début des rencontres internationales mettant en vedette les meilleurs joueurs de chaque pays. Il ne fait aucun doute que la Série du Siècle marque un tournant dans l’évolution du hockey international. Le hockey ne sera plus jamais tout à fait le même après 1972!


adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7