EN | FR
Inspire les Canadiens – dans le sport et dans la vie
Retour en haut de page

adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7

Membre Intronisé

EMILE ST. GODARD

Intronisé en 1956

Détails membres

Date de naissance: Le 15 août 1905
Lieu d'origine: Winnipeg, Manitoba
Date du décès: Le 26 mars 1948
Sport: Courses de traîneau à chiens
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1925-1929

Première place - la Course d’attelages de chiens de The Pas

1925-1932

Nombreuses victoires contre son grand rival, le Norvégien-Américain Leonard Seppala

1932

Première place - démonstration d’attelages de chien aux Jeux Olympiques

Honoured Member EMILE ST. GODARD
Inspire

Biographie

Au terme de la Première Guerre mondiale, alors que la course d’attelages de chiens bat son plein, Emile St. Godard du Manitoba est le champion le plus vénéré au Canada. Il course sur environ 2 400 kilomètres par saison entre 1925 et 1935, remportant les épreuves les plus importantes de la discipline au Canada et aux États-Unis. Il participe à sa première course majeure au Manitoba, la Course d’attelages de chiens de The Pas, en 1925. Une des premières courses d’attelages de chiens au monde à l’époque, la Course d’attelages de chiens de The Pas est une épreuve sur 320 kilomètres, divisée en quatre parcours journaliers de 80 km. Emile domine la course pendant tout le reste de la décennie, cumulant des victoires à tous les ans jusqu’en 1929. Mais ses compétitions les plus palpitantes sont celles contre son grand rival, le Norvégien-Américain Leonard Seppala. Ce dernier est célèbre à travers le continent pour avoir mené ses chiens sur trajet périlleux en Alaska afin d’apporter le sérum contre la diphtérie à Nome, alors frappée par la maladie en 1925. Emile et Leonard se mesurent annuellement à la Course d’attelages de chiens internationale de l’Est de la ville de Québec. En six années de compétition, Emile remporte pour sa part la course à quatre reprises contre deux fois pour Leonard. Ils s’affrontent à nouveau lors de compétitions telles The Pas, en Alaska, au Minnesota, en Laconie et à North Conway, où Emile domine la plupart des compétitions. Sa plus grande victoire survient en 1932, lors d’une démonstration d’attelages de chien aux Jeux Olympiques de Lake Placid. Après sa victoire décisive d’Emile St. Godard sur son adversaire de toujours, celui-ci reconnaît finalement la supériorité du Canadien et met fin à la rivalité. Emile est non seulement connu pour sa fiche gagnante, mais aussi pour son souci du bien-être de ses chiens. Il se retire même d’une course juste comme il atteint le dernier droit parce que ses chiens se coupent les pattes sur la glace irrégulière qui recouvre la piste. À la fin, il préfère renoncer à la victoire que de blesser ses huskies. La légende raconte que ses chiens tiraient leur incroyable vitesse et endurance d’un régime régulier de laquaiche du lac Winnipeg. Démontrant qu’ils forment plus qu’une équipe, Emile fait tendrement référence à son clan canin comme sa « famille ». Toby, son chien de tête moitié husky - moitié lévrier, est une partie intégrale de son équipage à un point tel que, lorsqu’il ne peut plus courir, Emile abandonne la compétition. À ce jour, Emile St. Godard demeure le seul coureur d’attelages de chien à être intronisé au Temple de la renommée des sports du Canada.


adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7