EN | FR
Inspire les Canadiens – dans le sport et dans la vie
Retour en haut de page

adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7

Membre Intronisé

WALTER KNOX

Intronisé en 1955

Détails membres

Date de naissance: En 1878
Lieu d'origine: Listowel, Ontario
Date du décès: Le 3 mars 1951
Sport: Athlétisme
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1907
Five national titles in a single meet in five different events
1911
57 first, 23 second, 31 third places on British Tour
1913
American all-round professional title
1914
Six out of eight victories in all-round world championship match competition
1920
Coach, Olympic Games
Honoured Member WALTER KNOX
Inspire

Biographie

Walter Knox est un des plus grands athlètes de piste et pelouse toutes épreuves au Canada au tournant du siècle. Tout au long d’une brillante carrière de 37 années qui s’échelonne de 1896 à 1933, Walter se classe premier à 359 compétitions, termine 90 fois deuxième et 52 fois troisième. Originaire de Listowel en Ontario, Walter déménage à Orillia à l’adolescence, se joignant ainsi au foyer des champions sportifs de l’Ontario. Excellant à presque toutes les épreuves de piste et pelouse, il commence bientôt à collectionner les titres à travers le continent. Son plus grand jour survient en 1907 quand il remporte cinq titres canadiens en cinq différentes épreuves lors d’une même rencontre, contrariant du coup de nombreux champions canadiens de classe mondiale. On compte parmi ces athlètes défaits Ed Archibald, le champion canadien en saut à la perche et champion olympique en 1906, le Dr Cal Bricker, double médaillé olympique en saut en longueur et détenteur du record canadien en saut en longueur pendant 27 ans, et Bobby Kerr, qui remportera la médaille d’or au 200m sprint aux Olympiques de 1908. Chacun de ces champions est encore au meilleur de sa forme, et chacun d’eux est défait dans son domaine d’expertise par le polyvalent Walter Knox. Tout au long de sa carrière, Walter établit des records nationaux dans de nombreuses épreuves différentes, dont un temps de 22,8 secondes au 200 verges sprint, ainsi que des distances de 14,17m au lancer du poids de 7,25 kilos, 3,8m au saut à la perche, 7,37m au saut en hauteur avec élan, 5,39m au saut en longueur sans élan, et 39m au lancer du disque. Dans le 100 verges sprint, il égale le record mondial avec un temps de 9,8 secondes. En dépit de son incroyable succès, sa carrière ne suit pas le trajet typique de la plupart des athlètes. À cette époque, avant que les courses organisées à grande échelle et les importantes bourses ne deviennent la norme, plusieurs coureurs professionnels dépendent des revenus des paris sur les courses afin de gagner leur vie dans le sport. Athlète vagabond, il se promène de ville en ville, souvent sous un pseudonyme, mettant au défi les favoris locaux, plaçant des paris, et stimulant la compétition pour hausser les enjeux. Selon lui, « pour remporter même ces petits enjeux, le gagnant doit utiliser toutes ses facultés pour faire accepter son défi, s’assurer qu’il ne se fait pas entourlouper, puis finalement avoir le talent pour battre son adversaire. » Dans sa biographie inédite, il raconte une compétition particulière qu’il avait organisée au Michigan en 1907. Participant à une rencontre athlétique à Bessemer, il remporte quatre courses, mais laisse délibérément un garçon de l’endroit l’emporter sur lui à la cinquième. Après la course, il annonce haut et fort devant les spectateurs qu’il a perdu la course uniquement parce que le starter a laissé son coureur partir avant le coup d’envoi. Son esprit sportif a tôt fait d’attirer une foule : « Vous croyez que votre gars est bon? Regardez, je parie 200 $ que je peux lui donner deux verges d’avance dans une course de 50 verges et quand même gagner. » Un autre 200 $ est bientôt avancé et un match est organisé pour la semaine suivante. Après des jours à s’entraîner et à esquiver des saboteurs locaux, Walter remporte aisément la course et les paris. Il fera plus tard remarquer : « en rétrospective, cela semble beaucoup de travail mental et physique pour gagner 200 $. Pourtant, j’ai y ai pris plus de plaisir que les athlètes professionnels d’aujourd’hui. » Walter connaît de grands succès sur la scène internationale de piste et pelouse. Lors d’une tournée en Angleterre en 1911, il remporte 57 épreuves, se classe 23 fois deuxième et 31 fois troisième. Il défait le champion américain John A. MacDonald pour le titre américain professionnel épreuves multiples en 1913 et répète ce même exploit contre le champion britannique F.R. Cramb en six de huit épreuves pour le Championnat du monde toutes épreuves en 1914. Walter Knox devait se rendre aux Olympiques de 1916 en tant qu’entraîneur, mais ceux-ci sont annulés à l’aube de la Première Guerre mondiale. Il est à nouveau sélectionné comme entraîneur pour les Olympiques de 1920, et agit à titre d’entraîneur en chef de la Ontario Athletic Commission pendant plusieurs années. Il participera en 1933 à sa dernière épreuve officielle, les Championnats de lancers du poids de l’Ontario, à l’âge de 55 ans.


adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7