EN | FR
Inspire les Canadiens – dans le sport et dans la vie
Retour en haut de page

adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7

Membre Intronisé

CARL BREWER

Intronisé en 2002

Détails membres

Date de naissance: Le 21 janvier 1938
Lieu d'origine: Toronto, Ontario
Date du décès: Le 25 août 2001
Sport: Hockey sur glace
Catégorie: Bâtisseurs

Faits saillants

1962,63,64

La coupe Stanley - les Maple Leafs de Toronto

1966-67

L’Équipe nationale du Canada au Championnat mondial

1968-69

Entraîneur de l’équipe IFK Helsinki en Finlande qu’il mène à son premier titre de ligue

1969-70

Les Red Wings de Detroit

1970-72

Les Blues de St. Louis

1973-74

AMH Toros de Toronto

Honoured Member CARL BREWER
Inspire

Biographie

Carl Brewer est le plus grand esprit critique du monde du hockey. D’une ténacité incroyable, il questionne tout ce qui est contraire à son opinion, des gestes de ses camarades aux demandes des entraîneurs. Il est surtout célèbre, cependant, pour avoir mis en doute les pratiques des propriétaires de la LNH et intenté un combat légal héroïque contre la mauvaise gestion du fond de retraite. Sa performance exceptionnelle comme défenseur sur la glace est éclipsée par sa performance en tant que défenseur des droits devant le tribunal alors qu’il réclame justice pour les anciens de la LNH. Sa carrière de joueur suit une voie pleine de détours. Il fait des allers et retours à la retraite à maintes reprises et fait même rétablir son statut d’amateur pendant une brève période. Il débute sa carrière avec les Marlboros de Toronto puis, après avoir remporté la coupe Memorial et le titre de Joueur par excellence du circuit, il se taille un poste régulier avec les Maple Leafs de Toronto en 1957. Il joue un rôle clé au sein de l’alignement des Leafs quand ils remportent la coupe Stanley trois fois d’affilée entre 1962 et 1964. Toutefois, sa relation précaire avec l’entraîneur Punch Imlach le mène à son premier départ à la retraite en 1965. Suite à d’acrimonieuses négociations avec la LNH, Carl Brewer réussit à récupérer son statut de joueur amateur en 1966 et se joint à l’Équipe nationale du Canada. Il participe alors au Championnat mondial en 1967, où il est choisi meilleur défenseur du tournoi. Peu après, il est nommé joueur-entraîneur de l’équipe de Muskegon dans la Ligue internationale de hockey (IHL). En 1968, il poursuit sa montée et devient entraîneur de l’équipe IFK Helsinki en Finlande qu’il mène, en moins d’un an, à son premier titre de ligue. Il contribue à un tel point au développement du hockey en Finlande que les Finlandais le considèrent comme le « Père du hockey » de leur pays. En 1969, Carl revient en Amérique du Nord pour une saison avec les Red Wings de Detroit, deux saisons avec les Blues de St. Louis et une saison dans l’AMH dans l’uniforme des Toros de Toronto. Il prend à nouveau sa retraite en 1974 mais, déterminé à « mourir un Maple Leaf », se retrouve sur la glace avec Toronto pour une dernière saison en 1979-1980. Tout au long de sa carrière, il poursuit ses études au McMaster University, à l’University of Toronto de même qu’à l’Université de Helsinki, et obtient un B.A. en Sciences politiques et en Français en 1967. Son éducation, combinée à ses déplacements lors de compétitions internationales et comme entraîneur, lui font profiter d’une perspective élargie et d’une expérience hors du commun. C’est en 1991 que l’esprit critique de Carl Brewer s’attarde sur le régime de retraite de la LNH. Selon lui, les joueurs retraités ne reçoivent pas ce qu’il leurs est dû et, suite à une enquête plus exhaustive, il découvre que les propriétaires de la Ligue détournent des sommes du fond de retraite du personnel de la LNH dans leurs propres poches depuis des décennies. Il intente alors un procès à la Ligue qui mène éventuellement à une décision de la Cour Suprême, ordonnant le remboursement de plus de 40 millions de dollars aux joueurs, entraîneurs, personnel de soutien, arbitres, directeurs généraux et hauts gestionnaires. En outre, ce procès entraîne la condamnation de Alan Eagleson, directeur exécutif de l’Association des joueurs de la LNH, pour accusations de fraude et de détournements de fonds. Alan Eagleson purge une peine d’emprisonnement et l’Association des joueurs est subséquemment réorganisée et placée sous le contrôle direct des joueurs. Grâce à Carl Brewer, tout le personnel de la LNH jouit aujourd’hui d’une retraite sans inquiétudes financières et peut avoir confiance en une association représentative qui protège leurs meilleurs intérêts.


adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7