EN | FR
Inspire les Canadiens – dans le sport et dans la vie
Retour en haut de page

adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7

Membre Intronisé

TERRY FOX

Intronisé en 1981

Détails membres

Date de naissance: Le 28 juillet 1958
Lieu d'origine: Winnipeg, Manitoba
Date du décès: Le 28 juin 1981
Sport: N/A
Catégorie: Membre honoraire

Faits saillants

Apr. 1980

A commencé le « Marathon de l’espoir » en St. John's, Terre-Neuve le 12 avril 1980
 

1980

A couvert 5 342 kilomètres en 143 jours et a ramassé 23,5 millions de dollars pour la recherche contre le cancer

A reçu le Trophée Lou-Marsh comme athlète par excellence au Canada 

Est nommé Compagnon de l’Ordre du Canada

Honoured Member TERRY FOX
Inspire

Biographie

Aujourd’hui, le nom Terry Fox est un symbole d’espoir, de courage et de détermination, qualités personnifiées par ce jeune coureur de marathon. Après avoir perdu une jambe au cancer en 1977, Terry court de Terre-Neuve au nord de l’Ontario pour ramasser des fonds pour la recherche contre le cancer et attirer l’attention sur la maladie. Son audacieuse croisade touche le cœur de millions de Canadiens et de Canadiennes et son « Marathon de l’espoir » est depuis un événement de charité annuel à l’échelle mondiale. Avant même de s’embarquer sur ce parcours épique, Terry démontre une inébranlable détermination à atteindre ses buts dans la vie. À l’adolescence, il est séduit par le basketball et ne désire rien de plus que de jouer pour son équipe universitaire. Malgré qu’il soit mince de stature et ne possède aucun talent naturel pour le sport, son infatigable persévérance et son incontestable assurance lui valent une place au sein de l’équipe de l’Université Simon Fraser. Ce sont ces qualités qui le tirent d’un lit d’hôpital et le transforment en un héros national. En 1977, à l’âge de 18 ans, Terry perd sa jambe droite au cancer. Encore en convalescence, il tente de trouver des façons de mettre un terme à ses souffrances et à celles des enfants qu’il rencontre au centre anticancéreux. Il conçoit l’idée d’un marathon qui s’étirerait d’un bout à l’autre du pays, éveillerait l’attention sur la maladie et recueillerait des fonds pour la recherche contre le cancer. Il en serait le seul coureur, couvrant chaque pouce de chemin de la côte de l’Atlantique jusqu’à sa résidence en Colombie-Britannique, et il l’appellerait « le Marathon de l’espoir ». Après des mois d’entraînement intensif, Terry entreprend son parcours le 12 avril 1980 à St-John’s, Terre-Neuve. Au début, il attire peu d’attention. Lorsqu’il approche initialement la Société canadienne contre le cancer avec son idée, il doute lui-même de pouvoir atteindre son objectif d’un million de dollars. Mais une fois le marathon amorcé, Terry attire rapidement l’attention des citoyens du Canada et les dons arrivent de toutes parts. Il court, en moyenne, 40 kilomètres par jour, l’équivalent d’un marathon normal. C’est un exploit stupéfiant pour tout athlète, mais un miracle pur et simple pour un coureur avec une seule bonne jambe. Il persévère malgré la douleur, la fatigue et le mauvais temps dans la poursuite de son but. Il court pendant 143 jours et couvre 5 342 kilomètres avant que son odyssée ne s’arrête abruptement à Thunder Bay en Ontario le 2 septembre 1980. Le cancer a progressé jusqu’à ses poumons, et il est forcé de prendre l’avion pour se rendre en Colombie-Britannique pour entreprendre des traitements. En dépit d’une volonté de fer et d’une détermination persistante à finir le Marathon de l’espoir, Terry succombe à la maladie le 28 juin 1981 à l’âge de 22 ans. Le jeune coureur aura touché le cœur des Canadiens et des Canadiennes à un point tel qu’une journée nationale de deuil est décrétée le jour de son décès. Même s’il ne s’est jamais rendu jusqu’à la côte du Pacifique, ses efforts n’auront pas été vains. Son marathon a ramassé 23,5 millions de dollars pour la recherche contre le cancer, donné de l’espoir à ceux qui sont touchés par la maladie, et inspiré le respect et l’admiration de tous ceux qui ont entendu son histoire. Des marathons en son hommage sont tenus chaque année à travers le Canada et dans le monde entier, et ont recueilli à ce jour plus de 400 millions de dollars. Terry Fox reçoit le Trophée Lou-Marsh comme athlète par excellence au Canada et est élu Homme de l’année par la Presse Canadienne en 1980. Il est aussi nommé Compagnon de l’Ordre du Canada, la plus haute distinction pour un citoyen canadien.


adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7