EN | FR
Inspire les Canadiens – dans le sport et dans la vie
Retour en haut de page

adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7

Membre Intronisé

TOM LONGBOAT

Intronisé en 1955

Détails membres

Date de naissance: Le 4 juillet 1887
Lieu d'origine: Réserve des Six Nations, Ontario
Date du décès: Le 9 janvier 1949
Sport: Athlétisme
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1906

 La course sur route Around the Bay de Hamilton, Ontario

1906-1908

Ward Marathon, Toronto, Ontario

1907

Marathon de Boston

1909

Championnat mondial de marathon professionnel, New York

 

Honoured Member TOM LONGBOAT
Inspire

Biographie

Tom Longboat aura été le plus grand coureur de distance au Canada. L’endurance et le courage dont il fait preuve à l’entraînement et lors de ses victoires de marathons incarnent une métaphore de la manière dont cet athlète des Premières Nations aura du confronter les attitudes racistes et les stéréotypes. En 1905, après avoir remporté la course de cinq miles de la fête de Victoria à Caledonia en Ontario, l’adolescent attire l’attention de Bill Davis, un coureur des Six Nations qui aura terminé deuxième au Marathon de Boston en 1901. Ensemble ils s’entraînent pour la course sur route Around the Bay de Hamilton, la plus ancienne course sur route de l’Amérique du Nord. Tom remporte la compétition de 1906 par plus de trois minutes. Suite à cette victoire, les entraîneurs de Toronto, plus particulièrement Tom Flanagan, prennent contrôle de sa carrière. À l’automne de 1906, Tom remporte le premier de trois marathons de quinze miles sur Ward Marathon de Toronto. Mais c’est en avril 1907 qu’il prend de l’importance quand il s’empare du Marathon de Boston en un temps record, avec cinq minutes d’avance sur son dernier meilleur temps. Tom commence ensuite à se concentrer sur les Olympiques de Londres de 1908. Sa poursuite de la médaille d’or olympique en 1908 connaît un mauvais départ et se termine encore pire. Avant que les Jeux ne commencent, les officiels américains déclarent que le coureur des Premières Nations se sera entraîné et aura concouru en tant que professionnel, lui confisquant par le fait même son statut amateur et, du coup, son droit de participer aux Olympiques. Étonnamment, l’Association canadienne de sport amateur, dans le cadre de son combat avec l’Amateur Athletic Union pour le contrôle du sport amateur au Canada, supporte l’opinion américaine. La sympathie du public et un sentiment de nationalisme tournent toutefois en faveur de Tom Longboat et il se rend à Londres comme l’un des favoris du marathon olympique. Cependant, Tom s’effondre alors que la course s’étend sur vingt miles. Des rumeurs circulent selon lesquelles il aurait été saboté, peut-être même par ses propres responsables, et qu’on lui aurait administré un stimulant illégal. Les répercussions des Olympiques de Londres réitèrent plusieurs des stéréotypes auxquels Tom est confronté tout au long de sa carrière : Les athlètes « amérindiens » sont paresseux, ne suivent pas les régimes d’entraînement, et Tom est entêté et aime trop l’alcool. Il tente d’échapper à ces affronts en rachetant son contrat et en reprenant le contrôle de sa carrière. Le scandale olympique n’aura fait qu’attiser l’intérêt public pour la course de longue distance. En 1909, lors d’un Championnat du Monde de marathon professionnel en salle organisé au Madison Square Garden de New York et Tom l’emporte sur les meilleurs coureurs au monde. En 1912, il établit un nouveau record mondial de quinze miles en une heure, dix-huit minutes et dix secondes – un bon sept minutes d’avance sur son meilleur temps amateur. Au cours de cette année, Tom concoure tête-à-tête en dix courses avec son plus grand adversaire, le Britannique Alf Shrubb. À une époque où les promoteurs peuvent inciter le public des sports à suivre (et à miser sur) les courses de longue distance, ses principaux rivaux sont Alf Shrubb et l’Italien Dorando Pietri. Tom et Alf montent de nombreux match à deux devant des foules de plus de 20 000 personnes dans des villes comme Toronto et New York. Tom remporte la course contre Shrubb à chaque fois que la distance excède vingt miles, alors que son adversaire britannique domine sur les plus courtes distances. Tom met sa carrière de coureur professionnel en 1916 à l’âge de 29 ans pour se joindre aux Forces canadiennes servant en Europe. Il est posté en France comme estafette avec le 107e bataillon de pionniers et, malgré qu’il soit blessé à deux reprises, participe à des courses inter-batallions. En 1918, il remporte la course de huit miles des célébrations de la fête du Dominion du Corps canadien. Il rentre au Canada en 1919 mais ne retourne pas à la course de compétition. Tom vivra sa vie dans une obscurité relative, travaillant pour la Ville de Toronto avant de rentrer à la Réserve des Six Nations. En 1951, le Trophée Tom Longboat – toujours administré de nos jours par le Cercle sportif autochtone – est instauré pour reconnaître l’excellence dans le sport et l’activité physique parmi les athlètes des Premières Nations.


adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7