EN | FR
Inspire les Canadiens – dans le sport et dans la vie
Retour en haut de page

adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7

Membre Intronisé

JOHN COULON

Intronisé en 1955

Détails membres

Date de naissance: Le 12 février 1889
Lieu d'origine: Toronto, Ontario
Date du décès: Le 29 novembre 1973
Sport: Boxe
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1908

Remporte son premier titre Américaine en catégorie poids coq

1910

Remport son premier titre mondiale en catégorie poids coq - il sera défendrait ce titre 12 fois

1999

Intronisée au Temple de la Renommée de la boxe

Honoured Member JOHN COULON
Inspire

Biographie

Sa petite taille ne reflète certainement pas sa stature légendaire à la boxe, même si elle l’aide à se tailler cette réputation. Avec ses 1,30 mètres et 49,9 kilos, le boxeur Johnny Coulon maîtrise toutes les astuces du ring et passe sa vie à le démontrer. Il s’adjuge le titre de Champion du monde catégorie poids coq en 1907 après que Jimmy Walsh et Digger Stanley l’aient laissé vacant. Mais c’est le 6 mars 1910 qu’il s’approprie réellement le titre dans un combat contre le champion d’Angleterre Jim Kendrick. Il maintient le titre sans interruption jusqu’en 1914, alors qu’il est défait par le boxeur américain Kid Williams. Il voit le jour à Toronto de parents américains et grandit à Chicago au tournant du siècle. Il entre chez les professionnels à l’âge de 16 ans et devient champion à 21. Il proclame qu’au cours de sa carrière, gérée par son père Eugène « Pop » Coulon, qui s’étend de 1905 à 1920, il a disputé plus de trois cent combats professionnels (n’en perdant que quatre) sans compter les statistiques officielles qui indiquent 96 combats professionnels, 24 victoires par K.O., 32 autres par décision et quatre matchs nuls. Après s’être emparé du titre mondial contre Kendrick en 19 rondes, il le défend avec succès contre Earl Denning, Frankie Conley, Frankie Burns et Kid Williams. Un autre combat digne de mention a lieu contre Charley Goldman, qui sera plus tard entraîneur pour Rocky Marciano. John Coulon sert dans les Forces armées américaines pendant la Première Guerre mondiale et est assigné pour entraîner les soldats dans le combat corps à corps. Il boxe à deux occasions après son assignation dans l’armée et se retire du ring en 1920. Une fois à la retraite, il se produit publiquement avec un numéro de scène stupéfiant. Il apparaît nu jusqu’à la taille et défie quiconque dans la salle d’essayer de le soulever de terre. Il meurt sans jamais dévoiler son secret; en appuyant sur un certain nerf, il serait impossible pour qui que ce soit de le soulever dans les airs. En 1921, John Coulon épouse Marie Maloney et ensemble ils ouvrent le Coulon’s Gymnasium dans le secteur sud de Chicago. De nombreux grands noms iront s’entraîner à ce gym – Jack Dempsey, Gene Tunney, Jim Braddock, Joe Louis et Sugar Ray Robinson. Muhammad Ali s’y rend souvent pour se garder en forme pendant ses années d’exil, et il est même visité par Ernest Hemingway pour discuter avec les locaux. Malgré tout, il trouve le temps pour gérer le Champion junior poids mi-moyen Eddie Perkins et l’aspirant poids mi-lourd Allen Thomas. Il connaît tout le monde dans le milieu, entraîne des centaines de boxeurs, et jouit d’un statut de célébrité bien mérité à Chicago pendant les années 60.


adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7