EN | FR
Inspire les Canadiens – dans le sport et dans la vie
Retour en haut de page

adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7

Membre Intronisé

VICTOR DAVIS

Intronisé en 1990

Détails membres

Date de naissance: Le 10 février 1964
Lieu d'origine: Guelph, Ontario
Date du décès: Le 13 novembre 1989
Sport: Natation
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1982

Championnats du Monde - la médaille d’or à l’épreuve du 200m et l’argent au 100m brasse

1984

Olympiques de Los Angeles - la médaille d’or au 200m brasse, l'argent au 100m brasse et l'argent au 4x100 relais

1986

Championnats du Monde - la médaille d’or à l’épreuve du 100m et l’argent au 200m brasse

1988

Olympiques de Seoul - la médaille d’argent au 4x100m relais

 

 

Honoured Member VICTOR DAVIS
Inspire

Biographie

Son nom est très justifié. Victor est synonyme de victoire. Jeune garçon, Victor Davis apprend à nager dans les lacs de la région près de chez lui avant de se joindre au Guelph Marlin Aquatic Club à l’âge de 12 ans. Relativement inconnu quand il participe aux compétitions nationales à l’âge de 16 ans, il revient au jeu en 1981 et défait le légendaire Graham Smith au 100m brasse dans une victoire par ralliement. C’est le premier de ses 26 titres canadiens. Sur la scène internationale, il fait ses premières éclaboussures aux Jeux du Commonwealth d’Australie en 1982. C’est là qu’il va galvaniser sa réputation et son intense, impulsive et profonde volonté de gagner. Quand son équipe ne réussit pas à se qualifier pour une course, il frappe une chaise du pied en guise de frustration. Malheureusement, la Reine d’Angleterre est parmi les spectateurs. Son manque de décorum frappe d’horreur les royalistes, mais les officiels du sport canadien sont ravis une fois le choc passé. Victor Davis nage pour gagner des médailles, pas pour se faire des amis. Et des médailles, il s’en récoltera su juste part. Il remporte respectivement l’or et l’argent aux épreuves du 200m et 100m brasse. Son exploit est encore plus mémorable aux Olympiques de Los Angeles, alors qu’il fracasse son propre record en route vers la médaille d’or. D’autant plus significatif, il fait partie de l’équipe qui remporte la médaille d’argent au 4x100m relais à ces mêmes Jeux. Il remporte deux autres médailles d’or en 1986 aux Jeux du Commonwealth en Écosse, s’emparant finalement du titre de champion aux épreuves du 100m et du 4x100m à relais. Il nage aussi vers une médaille d’argent à l’épreuve du 200m. Cette même année, lors des Championnats du Monde en Espagne, il remporte la médaille d’or à l’épreuve du 100m et l’argent au 200m brasse. En reconnaissance de ses réalisations, il est nommé l’Athlète canadien de l’année en natation en 1982, 1984 et 1986 et est reçu Membre de l’Ordre du Canada en 1985, l’année même où il est intronisé au Temple de la renommée olympique du Canada. Une étoile de l’équipe nationale de natation du Canada pendant neuf ans, il abandonne la natation de compétition en juillet 1989. Le 11 novembre 1989, seulement quelques mois après avoir annoncé sa retraite, il est frappé par une automobile à l’extérieur d’un club de nuit à Sainte-Anne-de-Bellevue, dans la banlieue de Montréal, et est projeté tête première sur une voiture garée. Le conducteur s’enfuira de la scène. Deux jours plus tard, le jeune homme de 25 ans décède de traumatisme crâniens et médullaires. Ses parents, conformément à ses vœux, feront don de ses organes afin d’aider à sauver d’autres vies. Depuis cette tragédie, le Fond Victor-Davis Memorial a aidé les jeunes nageurs canadiens à continuer leurs études tout en s’entraînant à la poursuite de l’excellence dans la compétition de niveau international. Même si Victor Davis lui-même apparaît presque comme un emblème athlétique unidimensionnel, il était toutefois convaincu que les athlètes se doivent d’être bien équilibrés, et de voir plus loin que le fond d’une piscine dans leurs temps de loisirs. Victor Davis, le victorieux Canadien.


adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7