EN | FR
Inspire les Canadiens – dans le sport et dans la vie
Retour en haut de page

adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7

Membre Intronisé

SYL APPS

Intronisé en 1975

Détails membres

Date de naissance: Le 18 janvier 1915
Lieu d'origine: Paris, Ontario
Date du décès: Le 24 décembre 1998
Sport: Hockey sur glace
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1937

Le trophée Calder

1942

Le trophée Lady-Byng

1947, 1948

La coupe Stanley - Les Maple Leafs de Toronto

1961

Intronisé au Temple de la renommée du hockey

1963-75

MPP de l'Ontario, le ministère des Services correctionnels 1971-1974

1977

l’Ordre du Canada

Honoured Member SYL APPS
Inspire

Biographie

Un homme qui allie une rare combinaison de principes, de précision et de puissance qu’il garde toute sa vie, Syl Apps touche le cœur de ses partisans et de ses collègues qui le côtoient. Aujourd’hui encore, son nom conserve une connotation quasi mythique de ce que le hockey et la vie représentent. Sylvanus Apps, avec son gabarit de 6 pieds (1,80 m) et 185 lbs (85 kg), est un athlète doté d’une grande force. Il représente le Canada au saut à la perche lors des Olympiques de Berlin, en 1936. Témoin de ses prouesses au football à l’Université McMaster, le propriétaire des Maple Leafs, Conn Smythe, convainc Apps que le hockey est un bon choix de carrière et parvient à lui faire signer un contrat pour qu’il s’aligne avec les Leafs en 1936. Apps évolue au centre avec les Maple Leafs de Toronto durant toute sa carrière. Il se voit remettre le trophée Calder en 1937 et lors d’une des plus étonnantes séries d’événements dans l’histoire de la LNH, il mène les Leafs à une improbable victoire de la coupe Stanley aux dépens des Red Wings de Detroit. En série finale de 1942, les Leafs s’inclinent lors des trois premiers matchs face à leurs rivaux, mais trouvent le moyen de venir de l’arrière pour inscrire quatre victoires consécutives et remporter la coupe Stanley – un exploit qu’aucune autre équipe ne répète en finale. Interrogé à propos de cet exploit plusieurs années plus tard, Apps répond simplement : « Nous ne pouvions revenir à la maison les mains vides, nous le devions à une ville qui nous appuyait sans relâche. » En 1942, il se voit remettre le trophée Lady-Byng à titre de joueur le plus gentilhomme. Tout au long de sa carrière au hockey professionnel, Apps qui ne boit, ne fume et ne blasphème pas est reconnu comme un modèle. La carrière de Syl Apps avec les Maple Leafs s’étale de 1936 à 1948, sauf le temps de deux saisons, en 1943, où il s’absente pour servir dans les Forces armées canadiennes. En 1947, il est nommé commissaire des sports de l’Ontario. Il deviendra plus tard député conservateur et membre du Parlement de l’Ontario représentant la circonscription de Kingston. Il agit comme président du conseil sur la Jeunesse sous le Premier ministre Bill Davis avant d’être de se voir confier le ministère des Services correctionnels qu’il gère de 1971 à 1974. Apps est membre du Parti conservateur à l’Assemblée législative de l’Ontario de 1963 à 1975. En 1977, il est fait membre de l’Ordre du Canada. Plusieurs institutions sont nommées en son honneur, dont le Centre de recherches Syl et Molly Apps, à Kingston, Ontario. On retrouve aussi le Centre pour la jeunesse Syl Apps, à Oakville de même que le centre sportif de Paris, Ontario, sa ville natale, qui prend le nom de Centre communautaire Syl Apps. En 1975, Apps, qui est alors âgé de 60 ans, se retire de la politique après avoir servi son cabinet et sa circonscription avec distinction. Membre honorable du Panthéon des sports canadiens, Apps est aussi intronisé au Temple de la renommée du hockey et au Panthéon de l’athlétisme amateur du Canada. Au mois d’octobre 1993, on lui rend hommage en honorant le numéro 10 qu’il porte si dignement durant sa carrière. Syl Apps rend l’âme en 1998 à Cambridge, Ontario.


adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7