EN | FR
Inspire les Canadiens – dans le sport et dans la vie
Retour en haut de page

adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7

Membre Intronisé

ANGELA JAMES

Intronisé en 2009

Détails membres

Date de naissance: Le 22 décembre, 1964
Lieu d'origine: Toronto, Ontario
Sport: Hockey sur glace
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1990, 1992, 1994, 1997

Médaille d’or aux Championnats du monde

2009

L’aréna de Flemingdon Park est renommé Angela James Arena

2010

Intronisée au Temple de la renommée du hockey

Honoured Member ANGELA JAMES
Inspire

Biographie

Les pionnières sont coriaces. Personne ne le sait plus que l'une des meilleures joueuses de hockey au Canada, Angela James. Une championne mondiale non seulement en hockey féminin sur glace, mais aussi en hockey sur patins à roulettes, une brillante marqueuse de but et un modèle de rôle respecté par la communauté dans laquelle elle a grandie avec un aréna portant son nom. Elle a même surmonté ce qui a probablement été sa plus grande déception, avoir été rejeté par l'équipe olympique canadienne de hockey féminin en 1998. « Je dois avouer que ça a été difficile à l'époque, mais en y repensant, je me rappelle de bons moments avec mes coéquipières lors du camp préolympique. Parfois, les choses arrivent pour une raison. Si j'avais été choisie quelque chose d'autre qui a finalement fonctionné pour moi, ne se serait peut-être pas passé » se souvient James, qui a pris sa retraite en tant que compétitrice en 2000. Cette maturité philosophique a servi à James tout au long de sa vie. Née en 1964 et originaire du quartier Flemingdon Park près de l'intersection Don Mills Road et Eglinton Avenue à Toronto, elle ne s'est pas laissé abattre par les défis qu'une jeune fille doit affronter et a su bénéficier au maximum des avantages limités de sa communauté. L'un de ces avantages était les patinoires extérieures situées dans les cours de Flemingdon, où à l'âge de six ans, elle se chamaillait avec les garçons pour avoir la rondelle. À huit ans, elle faisait partie de la ligue maison des garçons du quartier. Pour Angela et d'autres jeunes femmes, le jeu a commencé à être populaire dans les années 1970, mais cela se traduisait toujours par un accès limité à la glace, des tournois éloignés et des débuts de match à des heures peu communes. Encore une fois, Angela a fait bon usage de sa philosophie. « C'est ce à quoi tu es habituée. À l'époque, ça semblait normal d'avoir du hockey féminin qu'une fois par semaine et lorsque ça a augmenté à deux fois, eh bien, c'était un vrai bonus. » À l'âge de 11 ans, Angela jouait avec des adolescentes beaucoup plus âgées. L'aspect social était une expérience éprouvante, mais elle s'en est tirée avec un aplomb remarquable. « Les années 1980 étaient une époque magnifique. En 1982 je jouais pour les championnats nationaux dans la ville natale de Wayne Gretzky, à Brantford. En 1986, j'avais reçu mon diplôme du programme de gestion d'équipements récréatifs et sportifs au collège Seneca et j'ai été engagée par le collège. Je suis là depuis (elle est maintenant une coordonnatrice chevronnée d'activités récréatives) et ils ont été incroyablement compréhensifs. Pas une fois, ont-ils dit que je ne pouvais pas poursuivre ma carrière au hockey, ils m'ont même donné une année sabbatique pour que je puisse tenter ma chance pour l'équipe olympique. » Et quelle carrière : trois fois membre de l'équipe mondiale des étoiles, membre de multiples équipes du Championnat du monde, trois titres de meilleure marqueuse dans la ligue féminine senior et plus récemment un statut d'arbitrage de niveau trois et une désignation avancée de niveau deux pour entrainement de hockey. Peu d'athlètes peuvent en dire autant. (William Humber est un collègue d'Angela au collège Seneca où il est directeur des initiatives environnementales. Son tout dernier livre sur les sports d'hiver et le changement climatique a été publié par Dundurn Press en 2009).


adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7