EN | FR
Inspire les Canadiens – dans le sport et dans la vie
Retour en haut de page

adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7

Membre Intronisé

EDOUARD FABRE

Intronisé en 1964

Détails membres

Date de naissance: Le 21 août 1885
Lieu d'origine: Sainte-Geneviève, Québec
Date du décès: Le 1er juillet 1939
Sport: Athlétisme
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1906

Compte le marathon d’Athènes 

1912

Les Jeux Olympiques de Stockholm

1915

Remporte la première place à le marathon de Boston

Won Panama Exposition Marathon in San Francisco
1927
In Boston, led North Branch YMCA team of Montreal to victory
1930

Won Usher's Green Strip Snowshoe Marathon

Honoured Member EDOUARD FABRE
Inspire

Biographie

Il est l’un des athlètes de marathon les plus décorés et polyvalents au Canada, participant à toutes sortes d’épreuves de la course sur route à la course cross-country, en équipe, sur piste et en raquettes. Il participe même à une course de 24 heures contre un cheval, afin de déterminer lequel des deux pourrait couvrir la plus grande distance ; Édouard Fabre, bien sûr, est le vainqueur. En 30 ans de compétition, il prend part à plus de 315 courses, variant entre 3,2 à 322 km, et remporte des centaines de médailles et de trophées. Avant de découvrir le marathon, Édouard pratique tout de même un autre type de course, celle de la fugue. Orphelin depuis l’âge de huit ans, il s’enfuit de l’orphelinat et erre dans les rues de la région de Montréal jusqu’à ce qu’il se retrouve sur le territoire indien de Caughnawaga. Le jeune garçon est accueilli et grandit sur la réserve, où la course est un sport populaire. Édouard saisit rapidement et commence bientôt à remporter des courses à travers le pays. Édouard est un compétiteur assidu et un constant vainqueur aux courses annuelles sur route commanditées par les journaux de Montréal. Parmi ses nombreuses présences sur la scène internationales, il compte le marathon d’Athènes en 1906 ainsi que les Jeux Olympiques de Stockholm en 1912. En 1911, il s’inscrit à son premier marathon de Boston et y participe à tous les ans jusqu’à ce qu’il y remporte la première place en 1915. Cette victoire est d’autant plus impressionnante qu’Édouard, à 28 ans, est bien plus âgé que la moyenne des participants. Comme il n’est pas décontenancé par la chaleur, les rigoureux hivers canadiens ne l’empêchent pas non plus de s’inscrire aux compétitions. En 1930, il est vainqueur d’un héroïque marathon de 322 km en raquettes qui dure six jours. Il termine la course de Québec à Montréal en 34 heures, dix-huit minutes et 45 secondes, plus de trois heures d’avance sur la deuxième position. À l’âge de 44 ans, Édouard Fabre se distingue comme un vrai « Homme de fer canadien français ». Plus tard, Édouard Fabre travaille comme ouvrier en bâtiment et comme comptable, mais trouve toujours le temps de participer à des courses et de s’entraîner avec des jeunes marathoniens. Un ACV débilitant met fin à la carrière d’un homme qui sera considéré comme le plus grand coureur de son temps. Il est emporté par une seconde attaque en 1939.


adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7