EN | FR
Inspire les Canadiens – dans le sport et dans la vie
Retour en haut de page

adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7

Membre Intronisé

BRUCE KIDD

Intronisé en 1968

Détails membres

Date de naissance: Le 27 juillet 1943
Lieu d'origine: Ottawa, Ontario
Sport: Athlétisme
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1961

 Le Trophée Lou-Marsh de l’Athlète canadien par excellence

1961, 1962

Le Trophée Lionel-Conacher

1962

A remporté une médaille d’or au 9,6km et une médaille de bronze au 3,2km aux Jeux du Commonwealth

1964

Membre de l'équipe canadien des olympiques

1998

Est nommé doyen de la faculté de la département de l’éducation physique à l’Université de Toronto

2005

est nommé l'Officier de l’Ordre du Canada

Honoured Member BRUCE KIDD
Inspire

Biographie

Même s’il est mieux connu pour son récent travail révolutionnaire en matière d’équité sportive, Bruce Kidd est sensationnel sur la scène nord-américaine de piste et pelouse en salle au début des années 1960. Son nom est fréquemment écrit en toutes lettres dans les journaux alors que cet incroyable coureur de demi-fond fracasse les records à volonté. Quand Bruce se joint au East York Track Club en 1958, l’entraîneur Fred Foot réalise immédiatement le potentiel de ce jeune athlète. En moins d’un an, Bruce établit un nouveau record canadien au 3,2km et réussit le 4,8km en un temps formidable de 14 minutes et 26 secondes. En 1961, il fait pour la première fois la une quand, à l’âge de 17 ans, il remporte la course du 3,2km en salle à Boston, brisant du coup le record américain. Il dominera son sport pendant les trois prochaines années. Accompagné de Bill Crothers, son collègue de l’Université de Toronto et vedette de la piste, il prend d’assaut le monde d’athlétisme canadien et américain. Lors de la compétition invitation de Compton en Californie en 1962, il défait le Néo-Zélandais Murray Halberg, champion olympique de 1960 au 5000m. Non seulement ce jeune de 19 ans détrône-t-il le roi sur son propre terrain, mais il s’exécute dans un temps de 13 minutes, 17,4 secondes pour établir un record américain. Le reste de l’année ne sera qu’un torrent de titres et de records pour Bruce dans les épreuves du 1,6km, 3,2km et 9,6km à travers le continent. Il atteint l’apogée de cette fructueuse saison en remportant une médaille d’or au 9,6km et une médaille de bronze au 3,2km aux Jeux du Commonwealth plus tard dans l’année. En 1963, il pulvérise son record au 3,2km de 1961 et reçoit une ovation d’une foule de près de 14 000 personnes à la rencontre invitation de piste et pelouse en salle de Los Angeles. On lui décerne le Trophée Lionel-Conacher en 1961 et en 1962, et le Trophée Lou-Marsh de l’Athlète canadien par excellence en 1961. En plus d’apporter une renommée internationale aux coureurs canadiens, il est en partie responsable de la résurgence de la discipline piste et pelouse à Toronto. Ses reluisants exploits rappellent les jours glorieux de la fin des années 1920 et 1930, où les étoiles canadiennes telles que Percy Williams brillaient sur la piste olympique. Il ressuscite aussi le Telegram des Jeux du Maple Leaf à Toronto en 1963, une compétition moribonde depuis 27 ans. Malheureusement, sa carrière athlétique se termine abruptement à cause de blessures prolongées aux pieds et tendons. Après une performance décevante aux Jeux Olympiques de 1964, le fils prodige du Canada abandonne la compétition mais entame une seconde carrière dans l’enseignement du sport et comme défenseur des droits des athlètes. Bruce complète une maîtrise à l’University of Chicago, se joint au département de l’éducation physique de l’Université de Toronto en 1970, et est nommé doyen de la faculté en 1998. En plus de son enseignement, ses écrits et sa recherche, il devient un fervent porte-parole pour l’élimination du racisme et du sexisme dans les sports. Il est impliqué auprès d’organismes comme l’ACAFS, l’Association canadienne pour l’avancement des femmes, du sport et de l’activité physique et est directeur de la Campagne internationale contre l’apartheid dans les sports. Parmi ses nombreux autres projets, il établit le premier programme d’équité des sexes en sports universitaires à l’Université de Toronto, est cofondateur du Programme canadien de développement du sport, connu aujourd’hui comme l’agence du Développement international par le sport des Jeux du Commonwealth du Canada, et est aussi actif dans la campagne pour assujettir les sports à la Ontario Human Rights Act. Pour ses brillants exploits athlétiques et son importante contribution au sport au Canada, Bruce Kidd est fait Officier de l’Ordre du Canada en 2005.


adresse

169 Canada Olympic Road SW
Calgary, Alberta, Canada
T3B 6B7