EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

JOE, SR. WRIGHT

Intronisé en 1955

Détails membres

Date de naissance: Le 14 janvier 1864
Lieu d'origine: Villanova, Ontario
Date du décès: Le 18 octobre 1950
Sport: Aviron
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1885

 Le titre du US National en quatre 

1895

Le premier titre US National remporté par une paire de rameurs canadiens avec son partenaire Pat Mulqueen

La Coupe Bedford (le premier titre d’Angleterre amateur en skiff pour un Canadien)

1896

Une victoire pour son équipage intermédiaire en huit aux Régates de Baltimore

1904

Une médaille d’argent aux Olympiques

1950

Est sélectionné par la Presse Canadienne comme le plus grand rameur du demi-siècle au Canada

Hall of Famer JOE, SR. WRIGHT
Inspire

Biographie

Au tournant du siècle, le Canada doit son succès à l’aviron en grande partie à Joe Wright senior qui, tant comme équipier qu’entraîneur, aura ramé de sculls en skiff aux sculls en huit, et cumulé plus de 130 titres. Bien qu’il soit mieux connu pour son adresse sur l’eau, Joe Wright fait partie des rares d’athlètes qui s’intéressent à tous les sports avec le même entrain et qui excellent dans tous les défis qu’ils entreprennent. En piste et pelouse, il établit des records nationaux au lancer du poids et du marteau, ainsi que l’un des premiers Canadiens à courir le 100 verges en dix secondes pile. Champion canadien au billard et détenteur du titre national amateur à la lutte, il s’empare aussi du titre canadien amateur de boxe poids lourd à l’âge de 35 ans. À 44, il est encore un régulier avec les Argonauts aux côtés de son fils George. L’aviron est toutefois son sport préféré. Il monte à bord d’un scull pour la première fois à l’adolescence et débute son association de toute une vie avec l’Argonaut Rowing Club de Toronto au début des années 1880. Il jouit de nombreuses victoires, dont le titre du US National de 1885 en quatre à Albany, New York, avant de diriger son talent vers l’entraînement en 1889. En assumant cette position, Joe ne se retire toutefois pas de la compétition. Bien au contraire. Il ne fait pas que diriger ses jeunes rameurs, il rame avec eux. En 1896, après avoir observé la victoire de son équipage intermédiaire en huit aux Régates de Baltimore, l’entraîneur de 32 ans mène son équipe senior en huit à la victoire. Il se rend en Angleterre à cinq reprises avec ses rameurs pour participer aux prestigieuses Régates Royales Henley et, en 1906, à l’âge de 43 ans, rame son équipage à la victoire en deux séries du Grand Challenge du Henley d’Angleterre. Son senior en huit remporte le Henley du Canada et les US Nationals en 1905, 1907 et 1911, alors que son intermédiaire en huit reproduit ces victoires en 1905, 1906, 1909, 1910 et 1911. Son équipe Argonaut est choisie pour représenter le Canada aux Olympiques à trois reprises, rapportant une médaille d’argent en 1904 et une médaille spéciale d’honneur du Roi de Suède en 1912. Actif en compétition dans la cinquantaine avancée, ses nombreux triomphes comptent aussi le premier titre US National remporté par une paire de rameurs canadiens qu’il réclame en 1895 avec son partenaire Pat Mulqueen, ainsi que la Coupe Bedford de 1895, le premier titre d’Angleterre amateur en skiff pour un Canadien. Il est aussi le premier Canadien a gagner une série de la prestigieuse course Diamond Sculls du Henley d’Angleterre, et bien qu’il ne s’empare jamais du titre lui-même, deux de ses protégés, Jack Guest Senior et son propre fils, Joe Wright Junior, remporteront ces événements convoités. Un sportif fougueux et passionné, Joe est le seul entraîneur à ne pas utiliser de porte-voix pour diriger son équipage. Bien qu’il soit agressif, il connaît les plus petits détails de son art et sait certainement comment mouler un équipage de champions. Il prend même huit garçons du club Argonaut, dont sept n’ont jamais ramé auparavant, et les fait suivre un programme d’entraînement d’hiver rigoureux sur des ergomètres. L’été suivant, son nouvel équipage remporte des titres aux championnats du Henley Royal du Canada et du US National. Sa brillante fiche d’entraîneur lui vaut une position à l’University of Pennsylvania en 1916, où il dirige cette formidable attaque de la scène de l’aviron des collèges américains pendant une décennie. En 1950, seulement deux mois après son décès, Joe Wright Senior est sélectionné par la Presse Canadienne comme le plus grand rameur du demi-siècle au Canada.