EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

CLARE DRAKE

Intronisé en 1989

Détails membres

Date de naissance: Le 9 janvier 1928
Lieu d'origine: Yorkton, Saskatchewan
Date du décès:
Sport: Hockey sur glace
Catégorie: Bâtisseurs

Faits saillants

1958-1983

Entraîneur-chef des Golden Bears de l’Université de l’Alberta

1975

L’entraîneur d'année​ l'organisme Sport interuniversitaire canadien​ (SIC)

1980

Co-entraîneur d'Équipe de hockey olympique canadienne

 

Premier entraîneur de hockey canadien à atteindre 500 victoires

A guidé l’Université d'Alberta au cinq titres nationals

Hall of Famer CLARE DRAKE
Inspire

Biographie

Souvent surnommé le Doyen des entraîneurs du hockey intercollégial canadien, Clare Drake consacre la majeure partie de sa vie aux sports et plusieurs années comme entraîneur-chef des Golden Bears de l’Université de l’Alberta. Sa fiche de 697 victoires fait de lui l’entraîneur qui a connu plus de succès au hockey intercollégial nord-américain, surpassant de loin les 555 victoires du légendaire John MacInness de l’Université Michigan Tech. Clare Drake mène une vie active, jouant au football, au basketball et en athlétisme à l’école secondaire en plus de jouer au hockey au niveau junior A avec Regina et Medecine Hat. Tout en poursuivant ses études à l’UBC, il joue au hockey et au basketball dans la ligue junior universitaire. Il est membre de l’équipe semi-professionnelle de baseball pendant plusieurs étés. Mais c’est comme entraîneur qu’il acquiert ses lettres de noblesse. Au total, Clare est entraîneur de six équipes de championnat SIC national et trois de ses joueurs remportent le trophée Sullivan comme athlètes universitaires par excellence au Canada. Professeur à la faculté d’éducation physique, il rédige de nombreux articles de recherche sur les aspects techniques du hockey et prête aussi son expertise à une série de vidéos et de films éducatifs sur le hockey. Clare Drake est intronisé au Temple de la renommée du sport de l’Alberta en 1980 et au Mur de la renommée de l’Université de l’Alberta en 1987.