EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

ANDY TOMMY

Intronisé en 1976

Détails membres

Date de naissance: Le 24 décembre 1911
Lieu d'origine: Hartland, Nouveau-Brunswick
Date du décès: Le 23 avril 1972
Sport: Football americain
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1940

La Coupe Grey - Rough Riders d'Ottowa

Nommé lauréat du Trophée Jeff Russel du Joueur le plus utile de la ligue

1945

La Coupe Grey - Les Argonauts de Toronto

Hall of Famer ANDY TOMMY
Inspire Accountability

Biographie

Rapide demi et athlète exceptionnel, Andy Tommy aura autant contribué à son pays qu’au football. Il grandit à Woodstock au Nouveau-Brunswick et fait ses études à l’école secondaire de Woodstock et à l’Université Mount Allison à Sackville. Andy est un athlète universel, excellant au rubgy, au basket-ball, au baseball et en athlétisme. Il déménage à Ottawa en 1931 pour travailler au Bureau fédéral de la statistique. Deux ans plus tard, il est muté à la division de l’Agriculture, où il est responsable des statistiques sur les produits laitiers et les volailles. Il passe la totalité de sa carrière à œuvrer dans la fonction publique. Du côté des sports, il continue à jouer au baseball et au basket-ball pour les équipes seniors locales au début des années 1930, mais c’est surtout au football qu’il se distingue. En 1931 et 1932, Andy joue pour les Rangers d’Ottawa dans la Fédération de football amateur du Québec avant de se joindre aux Rough Riders des Big Four en 1933. Cette saison-là, il établit un record canadien avec une course de 120 verges pour un premier essai. Le jeu est en nomination pour l’Événement sportif de l’année, alors que Andy est sélectionné par la Presse Canadienne comme candidat au titre d’Athlète masculin de l’année. Il continue à briller avec les Rough Riders pendant tout le reste de la décennie. En 1936, il est nommé demi étoile et mène Ottawa au match de la Coupe Grey où les Rough Riders perdent en étroite compétition contre les Imperials de Sarnia. Trois ans plus tard, Andy et les Rough Riders retournent au match du championnat national, seulement pour perdre par un unique point aux Blue Bombers de Winnipeg, sur un terrain gelé et enneigé devant la foule de spectateurs locale à Ottawa. Mais sa meilleure saison est celle de 1940. Il est nommé capitaine des Rough Riders, termine deuxième au marquage dans le Big Four, et est à nouveau nommé joueur étoile alors que les Rough Riders s’empare du titre du Big Four. Andy sera nommé lauréat du Trophée Jeff Russel du Joueur le plus utile de la ligue. Les Rough Riders défont les champions de l’Ontario Rugby Football Union, les Imperials de Sarnia, dans le pointage total d’une série de deux parties pour déterminer l’équipe qui représentera le Canada au match de la Coupe Grey. Mais, conséquemment à des disputes concernant des différences entre les règlements des ligues de l’Est et de l’Ouest, la Coupe Grey n’est jamais disputée et le championnat est accordé à Ottawa en reconnaissance de sa victoire sur Sarnia. Les Rough Riders revienne à la partie de la Coupe Grey à nouveau en 1941, perdant par seulement deux points à Winnipeg, mais la guerre en Europe devient un plus grand souci. Le football civil est suspendu pour la durée de la guerre, et bien que des équipes militaires se disputent la Coupe Grey pendant les quatre prochaines années, Andy s’enrôle dans l’armée. Il n’est jamais posté outremer mais sert en tant qu’instructeur dans le corps blindé. Il retourne à sa carrière de football en 1945, se déplaçant du camp Borden à Toronto afin de jouer pour l’équipe des Argonauts qui remporte la Coupe Grey cette année-là. Après la guerre, il rentre à Ottawa et passe deux saisons de plus avec les Rough Riders. Sa carrière de joueur terminée, Andy demeure à Ottawa et poursuit une carrière dans la fonction publique. Lui et son épouse Helen, elle-même une athlète accomplie, ont trois fils, tous membres d’équipes nationales de ski représentant le Canada aux Olympiques d’hiver.