EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

JACK PURCELL

Intronisé en 1955

Détails membres

Date de naissance: Le 24 décembre 1903
Lieu d'origine: Guelph, Ontario
Date du décès: Le 10 juin 1991
Sport: Badminton
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1927-1931

Cinq titres ontariens en simple

Quatre​ titres ontariens en double

1929, 30

Le Champion national de badminton 

1932-1945

Champion du monde professionnel

1950

Est nommé l’Athlète le plus exceptionnel de la moitié du siècle par la Presse Canadienne

Hall of Famer JACK PURCELL
Inspire

Biographie

Au fil des années entre la Première et la Deuxième Guerre mondiale, Jack Purcell gravit les échelons jusqu’aux plus hauts rangs du badminton amateur et professionnel canadien, s’emparant finalement du titre de Champion du monde. Originaire de Guelph en Ontario, Jack excelle au tennis et au golf dans sa jeunesse. Il se met au badminton en 1924 et se retrouve rapidement en tête de la classe amateur de l’Ontario. De 1927 à 1931, il remporte cinq titres ontariens en simple et quatre en double. Il devient le Champion national de badminton en1929. En tant que leader du badminton au pays, il entreprend d’écrire un éditorial sur le badminton pour le Star Weekly. Il défend avec succès son titre national en 1930, pour ensuite défaire les quatre plus grands joueurs de badminton britanniques en tournée au Canada à l’époque. Il se rend en Angleterre en 1931, après avoir épuisé la compétition chez lui. Il s’empare de la palme aux doubles de Surrey mais ne se rend qu’en demi-finales aux All-England Championships. Il rentre au Canada pour réaliser que l’Association canadienne de badminton lui a retiré son statut d’amateur, revendiquant que ses éditoriaux éducatifs avaient fait de lui un professionnel. Jack est initialement déconcerté mais embrasse bientôt son nouveau statut et part conquérir le monde professionnel. En 1932, Jack Purcell a déjà défait les meilleurs joueurs d’Angleterre, du Canada et des États-Unis, s’emparant du titre de Champion du monde au badminton professionnel. Au cours des années 1930, il joue des matchs hors-concours à travers l’Amérique du Nord, l’emportant sur chacun des joueurs exceptionnels de ce sport. Sa couronne de Champion du monde est disputée à maintes reprises, mais Jack demeure invaincu jusqu’à sa retraite en 1945. Ses brillantes victoires sur le court sont dues en partie à son habileté à confondre ses adversaires en regardant dans une direction et en frappant le volant dans une autre. Comme il le déclare, «l’illusion dans l’attaque a toujours été mon point fort et, comme au baseball où le batteur frappe la balle loin des joueurs de champ, je frappe dans la direction opposée à celle à laquelle s’attend mon adversaire. » Au début des années 1930, Jack aide à la conception d’une chaussure qui offrirait plus de protection et de support sur le court de badminton. Dans le sillage de la Dépression, il s’assure un revenu régulier en faisant de la publicité pour l’équipement de badminton Spalding, en plus des chaussures caractéristiques portant son nom. Initialement fabriquées par la division de chaussure canadienne de B.F. Goodrich, les chaussures de Jack Purcell sont encore fabriquées de nos jours par la compagnie Converse, malgré qu’elles soient aujourd’hui portées davantage en raison de la mode que pour leur rôle athlétique. Les besoins de la Deuxième Guerre mondiale causent une pénurie de matériaux nécessaires à la fabrication de l’équipement de badminton et mettent par la suite fin à sa carrière. Il ira travailler à vendre des Obligations de Guerre et créera plus tard sa propre firme de valeurs mobilières et d’obligations à Toronto. À la retraite, Jack continue à jouer au badminton pour le plaisir, jusqu’à ce qu’il soit gravement blessé à l’œil droit dans un bizarre accident lors d’un match en double amical et qu’il soit forcé de quitter définitivement le court. En 1950, il est nommé l’Athlète le plus exceptionnel de la moitié du siècle par la Presse Canadienne, dans la catégorie sports divers.