EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

MILT SCHMIDT

Intronisé en 1975

Détails membres

Date de naissance: Le 5 mars 1918
Lieu d'origine: Kitchener, Ontario
Date du décès: 4 janvier 2017
Sport: Hockey sur glace
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1939, 1941

La coupe Stanley - les Bruins 

1939-40

A guidé la LNH avec les points

1942-45

A enrôlé pour appuyer les efforts du Canada dans la conflit mondial

1950

Le trophée Hart et  capitaine des Bruins

1952

A marqué son 200e but de sa carrière

Hall of Famer MILT SCHMIDT
Inspire

Biographie

Tous trois originaires de Kitchener, Milt Schmidt, Woody Dumart et Bobby Bauer sont plus que des amis, ils seront tout au long de leur carrière comme les doigts de la main tant sur la glace qu’à l’extérieur de la patinoire. Schmidt passe une partie de la saison 1936-1937 avec le club-école des Bruins à Providence avant d’être rappelé à l’équipe que jamais plus il ne quittera. À l’occasion du dernier match de la saison, Dumart et Bauer se joignent à lui au sein d’un trio qui, dès le début de 1937-1938, devient l’une des combinaisons les plus efficaces de l’histoire de la LNH. Évoluant au centre, Schmidt est de loin le joueur le plus physique de cette nouvelle troïka que l’on surnomme la « Kraut Line » (la ligne Choucroute). Il s’impose en se frayant un chemin entre ses adversaires avant de refiler le disque à ses ailiers. Les trois hommes jouent un rôle de premier plan dans la conquête de la coupe Stanley par les Bruins en 1939, une première à Boston en plus d’une décennie. La saison suivante, Schmidt mène la LNH pour les mentions d’aide avec 30 et les points avec 52 pendant que ses inséparables compagnons de trio occupent les deuxième et troisième rangs des pointeurs du circuit. Il s’agit de la première fois de l’histoire que trois joueurs d’un même trio occupent les trois premières places au classement des pointeurs de la LNH. Les Bruins récidivent avec une autre coupe Stanley en 1941, mais la guerre qui sévit en Europe vient briser cette combinaison gagnante quand les trois joueurs s’enrôlent pour appuyer les efforts du Canada dans ce conflit mondial. L’un des moments les plus intenses dans l’histoire de la LNH survient le 10 janvier 1942 quand les trois joueurs disputent leur dernier match sur la glace du Garden face aux Canadiens de Montréal. Personne n’ignore que les trois joueurs troqueront leur uniforme de joueur pour celui de soldat au terme du match. Après la rencontre, dans un geste inoubliable, les joueurs des Canadiens soulèvent les trois joueurs sur leurs épaules et, sous les applaudissements nourris de la foule, donnent ainsi un tour d’honneur aux courageux hockeyeurs de Kitchener. Schmidt et ses deux coéquipiers rentrent à Boston trois ans plus tard, en 1945, et reprennent là où ils avaient laissé. Dominants, ils s’imposent et Schmidt remporte le trophée Hart en 1950-1951 après une saison remarquable, sa première à titre de capitaine des Bruins. En 1952, les trois joueurs (Bauer s’est retiré en 1947) font l’objet d’une soirée en leur honneur et comme pour rendre cette occasion encore plus mémorable, Dumart est de la formation et Schmidt enfile le 200e but de sa carrière. Schmidt prolonge sa carrière en évoluant à la défensive de 1952 à 1955 et annonce sa retraite durant la saison 1954-1955 pour devenir l’entraîneur de l’équipe. Il sera le pilote des Bruins durant l’une des périodes les plus creuses de l’histoire de la concession qui durera jusqu’à l’arrivée d’un jeune prodige du nom de Bobby Orr en 1966. Schmidt fait alors partie de l’organisation depuis 30 ans et les Bruins lui rendent hommage en retirant son célèbre numéro 15. Coéquipiers et amis, Schmidt, Bauer et Dumart conservent leur amitié, eux qui sont voisins et habitent le même quartier. Schmidt, qui est aujourd’hui le seul survivant de la « Kraut Line », est intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1961.