EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

DR. JACK WRIGHT

Intronisé en 1955

Détails membres

Date de naissance: Le 11 novembre 1901
Lieu d'origine: Nelson, Colombie-Britannique
Date du décès: Septembre 1949
Sport: Tennis
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1923,25,29,31

Titres nationaux masculin en doubles 

1923-1933

Membre de l'équipe de la Coupe Davis 

1924-1948

Quatre Coupes Martin

Trois titres intercollégiaux canadiens en simples

1926,29,31

Le meilleur joueur de tennis au Canada

1927

A occupé la troisième place au classement mondial

1927,29,31

Titres nationaux masculin en simple

1950

Est voté le meilleur joueur de tennis de la première moitié du siècle au Canada

Hall of Famer DR. JACK WRIGHT
Inspire

Biographie

Le Dr Jack Wright aura été le meilleur joueur de tennis au Canada pendant la première partie du XXe siècle. Au premier rang national pendant cinq des onze années où il représente le Canada à la Coupe Davis, il sera troisième au classement mondial à l’apogée de sa carrière, et le premier Canadien à atteindre une telle réussite internationale au tennis. Né à Nelson en Colombie-Britannique, le Dr Wright cumule les titres juniors de la Colombie-Britannique, de Washington, de l’Idaho, de l’Oregon, du Nord-Ouest et de l’Illinois avant de déménager à Montréal pour poursuivre des études en médecine. Capitaine de l’équipe de tennis de l’Université McGill, il parvient au plus haut niveau du jeu intercollégial. Le meilleur joueur en simple de McGill, il remporte quatre Coupes Martin entre 1924 et 1928, ainsi que trois titres intercollégiaux canadiens en simples. À l’échelle nationale, Jack Wright est le joueur canadien le plus coté pendant cinq saisons individuelles. Il détient trois titres nationaux en simple et quatre en doubles (trois avec Willard Crocker et un avec Marcel Rainville). De plus, il est membre de chaque équipe de la Coupe Davis de 1923 à 1933, période pendant laquelle il joue 40 matchs incroyables, un record de Coupe Davis pour un Canadien. Son plus grand triomphe survient à Montréal en 1927 quand, dans une même partie régulière de la Coupe Davis, il défait le Japonais Tacheichi Harada, qui occupe alors la troisième place au classement mondial. Jack utilise son terrible service et son superbe jeu de volleyeur pour marquer une contre-performance de 6-3, 6-3, 8-6. Cette victoire sera la sensation de la journée. Il abandonne la compétition peu après le début de la Deuxième Guerre mondiale. Il sert outremer comme médecin militaire puis s’établit à Vancouver. Cependant, les Canadiens n’oublieront pas sa brillante performance sur les courts, ni le progrès qu’il aura accompli pour la nation sur la scène du tennis international. Dans un sondage de la Presse Canadienne en 1950, il est voté le meilleur joueur de tennis de la première moitié du siècle au Canada, et reçoit une place d’honneur au Temple de la renommée du tennis au Canada en 1991.