Donate Today EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

DENIS POTVIN

Intronisé en 2001

Détails membres

Date de naissance: Le 29 octobre 1953
Lieu d'origine: Ottawa, Ontario
Sport: Hockey sur glace
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1975-79

Le trophée Norris à trois reprises

1978-79

A enregistré 101 points avec les New York Islanders

1980-83

La coupe Stanley à quatre reprises consécutif - New York Islanders

1988

Le premier défenseur à obtenir plus de 1 000 points 

1991

Numéro 5 qu’il porte fièrement est retiré en son honneur 

Hall of Famer DENIS POTVIN
Inspire

Biographie

Considéré comme l’un des meilleurs joueurs de hockey au niveau junior, Denis Potvin est encore meilleur dans la LNH. Un défenseur offensif dont le style n’est pas sans rappeler celui de Bobby Orr, Potvin fait sa marque dans l’uniforme des 67 d’Ottawa dans la Ligue junior de l’Ontario avant de s’affirmer avec la même facilité dans les grandes ligues. Premier joueur sélectionné lors de la séance de repêchage de la LNH en 1973, il se retrouve avec les Islanders qui sont alors une équipe d’expansion. À sa première campagne, Potvin inscrit 17 buts et une présente une fiche de 54 points en plus de passer pas moins de 175 minutes au cachot. Sa prestation lui vaut le trophée Calder en tant que recrue par excellence, mais Potvin, à l’instar des Islanders, poursuit sa progression et n’a pas encore atteint son apogée. Les saisons se suivent et les statistiques de Potvin ne cessent de grimper. À sa deuxième campagne, il amasse 76 points puis 98 à sa troisième saison en plus de se voir décerner pour la première fois le trophée Norris, un titre que Orr monopolisait depuis huit ans, lui qui rate la plus grande partie de cette saison avec une autre grave blessure au genou. Potvin s’établit comme un marqueur de 25 buts, une récolte qui fait l’envie de bien des attaquants qui aimeraient en faire autant. En 1976, Potvin s’aligne avec Équipe Canada lors de la première présentation de la Coupe Canada qui couronne Bobby Orr comme joueur par excellence du tournoi. Lors de la saison 1978-1979, Denis Potvin franchit, pour la première et seule fois de sa brillante carrière, la marque des 100 points en une saison, devenant seulement le second défenseur, après Orr, à réussir l’exploit. Ces performances lui valent un troisième et dernier trophée Norris. Incommodé par une blessure à un pouce, il est tenu à l’écart du jeu durant la moitié de la saison 1979-1980, mais revient en force pour les séries éliminatoires qui sont couronnées par la première conquête de la coupe Stanley des Islanders qui conserveront la coupe pendant quatre ans. Curieusement, au cours de ces années où les Islanders dominent la LNH, la production offensive de Potvin diminue, mais le capitaine de l’équipe maintient tout de même une moyenne de 20 buts et de 65 points par saison. Au moment de tirer sa révérence, Potvin présente une fiche des plus reluisantes qui lui valent une place assurée au Temple de la renommée du hockey. En 1 060 matchs, tous dans l’uniforme des Islanders, Potvin amasse 1 052 points en plus d’être le premier défenseur à obtenir plus de 1 000 points. En séries de fin de saison, il est tout aussi productif ayant inscrit 164 points en 185 matchs éliminatoires. Potvin prend aussi part à neuf Match des étoiles durant sa brillante carrière. Avec ses quinze saisons à Long Island, Denis Potvin est l’un des rares joueurs de l’ère moderne à passer toute sa carrière avec la même équipe. Son numéro 5 qu’il porte fièrement est retiré en son honneur par les Islanders et en 1991, il fait son entrée parmi les grands au Temple de la renommée du hockey.