Donate Today EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

ANNIS STUKUS

Intronisé en 1991

Détails membres

Date de naissance: Le 25 octobre 1914
Lieu d'origine: Toronto, Ontario
Date du décès: Le 20 mai 2006
Sport: Football americain
Catégorie: Bâtisseurs

Faits saillants

1935 - 1941

Les argonauts de Toronto

1937, 1938

La Coupe Grey - les Argonauts de Toronto

1941 - 1949

Journaliste sportif - Le Toronto Star

1949 - 1951

Entraîner - Les Edmonton Eskimos

1953 - 1955

Entraîner - Les Lions de la Colombie-Britannique

1960 - 1967

Journaliste sportif - Le Toronto Telegram

1961

Le Trophée Annis Stukus est instauré et est décerné annuellement à l’Entraîneur de l’année de la LCF

1967

Directeur général - Les Canucks de Vancouver (LHOu)

1971 - 1974

Directeur général - Les Jets de Winnipeg

Hall of Famer ANNIS STUKUS
Inspire Accountability

Biographie

Au cours de sa carrière de toute une vie dans le sport, Annis Stukus aura joué presque toutes les positions, tant sur le terrain qu'à l'extérieur. C’est un athlète, un entraîneur, un gérant, un promoteur, un journaliste et un commentateur sportif. En chaque qualité, il laisse une marque indélébile sur le football canadien, se faisant le champion des Argos à deux coupes Grey, assistant l’instauration de deux concessions dans l’Ouest, et apportant un point de vue interne aux médias sportifs. Avant d’entrer dans le monde des sports, Annis fait ses débuts comme grouillot de rédaction pour le Toronto Star à l’âge de 15 ans. Il gravit les échelons à travers les différents services avant de se mettre à la rédaction sportive en 1941. Entre-temps, « Stuke » est aussi occupé à monter vers les plus hauts rangs du football de compétition. Rejoignant les Argonauts de Toronto en 1935, il passe sept saisons comme quart-arrière étoile, botteur de placement, et arrière complet polyvalent, menant l’équipe à des victoires de la coupe Grey en 1937 et en 1938. Ses deux carrières sportives se chevauchent de temps à autre, alors qu’il est souvent appelé à rédiger les rapports de partie de matchs auxquels il a participé. Annis joue pour de nombreuses autres équipes de football locales avant de quitter le terrain en 1946. En 1949, il est appelé à Edmonton pour entraîner, gérer et promouvoir la nouvelle concession de football des Eskimos. Partant de zéro, il aide l’équipe à se rendre aux finales de l’Ouest dans sa deuxième et sa troisième année. Il repart peu après avoir donné le coup d’envoi aux Eskimos, mais on lui reconnaît la création d’une dynastie qui remporte trois coupes Grey consécutives au milieu des années 1950. En 1953, il est embauché pour mettre sur pied une autre concession de la LCF, cette fois à Vancouver. En tant qu’entraîneur en chef et porte-parole de la nouvelle équipe des Lions de la Colombie-Britannique, il joue un rôle important dans le développement de l’intérêt local et du soutien dans une ville qui n’aura jamais connu d’équipe sportive professionnelle autre que celles de la Western Hockey League. Au terme de trois années, il quitte les Lions et reprend son autre vie dans les médias. Il est rédacteur de football au Vancouver Sun avant de rentrer à Toronto, en 1960, pour occuper un poste de chroniqueur au Toronto Telegram et devenir commentateur sportif pour la chaîne CFTO. Le monde du hockey ne tarde pas, toutefois, à remarquer le succès d’Annis Stukus dans le domaine du football. Les Canucks de Vancouver de la Western Hockey League le persuade de retourner à nouveau dans l’Ouest en 1967, où il est activement impliqué dans la proposition pour une concession de la LNH. En 1971, il devient directeur général des Jets de Winnipeg alors qu’ils se joignent à l’Association mondiale de hockey. C’est en cette qualité qu’il contribuera à mettre le célèbre Bobby Hull sous contrat pour un million de dollars. Il commence aussi à recruter des joueurs de hockey en Suède. Après trois années à Winnipeg, il retourne à Vancouver comme directeur sportif de la station radio CFUN. Il assumera les fonctions de directeur de la promotion des Whitecaps de Vancouver de la Ligue nord-américaine de soccer en 1974. Un orateur captivant avec une vaste collection d’anecdotes sportives, Annis Stukus, aussi surnommé le « Lituanien loquace », est en demande comme annonceur et conteur d’histoire longtemps après avoir pris sa retraite. En son hommage, le Trophée Annis Stukus est instauré en 1961 et est décerné annuellement à l’Entraîneur de l’année de la LCF. Pour son incroyable dévouement et sa contribution inégalée au monde des sports, il est intronisé au Temple de la renommée du football canadien en 1974 et au Temple de la renommée de l’Association canadienne des radiodiffuseurs en 1992.