Donate Today EN | FR
Membre intronisé

Membre du Panthéon

GAYLORD POWLESS

Intronisé en 2017

Détails membres

Date de naissance: Le 1 Decembre, 1946
Lieu d'origine: Les Six Nations de la Grande Rivire, Ontario
Date du décès:
Sport: La crosse
Catégorie: Athlète

Faits saillants

1968

Considéré comme un joueur vedette pour les Jeux Olympiques de Détroit de l'Association Nationale de crosse

A marqué 63 buts au cours de la saison
 

A commencé son carrière professionnel
 

Hall of Famer GAYLORD POWLESS
Inspire

Biographie

Gaylord Powless est un joueur de crosse d’origine mohawk, natif de la réserve des Six Nations de la rivière Grand, située près de Brantford, en Ontario, où la famille Powless vit depuis plus de 200 ans. Gaylord reçoit son premier bâton de crosse à l’âge de deux ans et dès l’âge de 17 ans, il est lauréat du prix Tom Longboat, remis au meilleur athlète autochtone au Canada, alors qu’il pratique le « Jeu du Créateur » et poursuit une tradition familiale et culturelle importante.

En 1964, Gaylord est recruté par les Green Gaels d’Oshawa, une équipe junior de crosse. Il mène cette équipe à quatre titres en Coupe Minto et est désigné joueur le plus utile de ce championnat en 1964 et 1967. Il signe un contrat professionnel en 1968 et en 1969, il évolue avec les Chiefs de Rochester, remportant le titre de la Ligue de crosse Can-Am. Gaylord a connu une brillante carrière en crosse professionnelle et sénior amateur avec différentes équipes à Détroit, Syracuse, New York, Montréal, Brantford, Port Coquitlam et Brampton et aussi avec l’équipe des Six Nations.   

Gaylord est aussi un joueur étoile avec les Olympics de Détroit de l’Association nationale de crosse. Il compte 63 buts au cours de la saison 1968, deux fois plus que celui qui le suit au classement. Il savait où tous les joueurs se retrouvaient sur le terrain, n’était pas un joueur égoïste et était un fabricant de jeu extraordinaire. Des blessures mettent prématurément fin à sa carrière, et en 1977, il prend sa retraite à l’âge de 30 ans. Tout au long de sa carrière et même par la suite, Gaylord a travaillé pour faire connaître son sport, jouant dans de nombreux arénas partout en Amérique du Nord afin de promouvoir la crosse.

En tant qu’Autochtone, Gaylord a été victime de racisme de la part des entraîneurs, des joueurs, des partisans et des journalistes sportifs. Sa réaction a été de reconnaître qu’il serait la cible d’intimidation et de harcèlement et de surmonter cette situation en étant le meilleur joueur et le marqueur le plus prolifique qu’il pourrait être.

Gaylord a redonné à sa communauté en agissant comme entraîneur de crosse, de hockey et de patinage artistique. Il a aussi appuyé l’activité pour les personnes âgées, aidé dans la promotion de la crosse, joué dans des matchs de célébrités et été engagé dans la promotion du sport auprès de la communauté des Six Nations pendant plus de 20 ans. La crosse est considérée comme le premier sport d’équipe en Amérique du Nord, et en 1994, le gouvernement du Canada a officiellement désigné la crosse comme sport national d’été du Canada.

Malheureusement, Gaylord est décédé le 28 juillet 2001, mais son influence en tant que modèle et source d’inspiration pour des générations de jeunes autochtones se fait toujours sentir. Grâce à la crosse, Gaylord a aidé à créer des ponts, des amitiés et de la compréhension entre les joueurs et les cultures autochtones et non autochtones au Canada.